[EVENT] Chasse aux trésors ! Partie II : se reposer pour mieux tuer [PV Alex]

    Partagez
    avatar
    Messages : 351
    Date d'inscription : 07/09/2014
    Age : 25
    Localisation : Derrière toi

    Caractéristiques
    Mana:
    196/500  (196/500)
    Métier: Grand Maître Assassin
    Niveau:
    9/720  (9/720)
    Après avoir contacté les personnes nécessaires au bon déroulement de leur plan, les deux compères se retrouvèrent à Cassandre et plus précisément dans les bas quartiers. Pile à l’endroit souhaité par l’assassine. Ce n’était certainement pas l’emplacement le plus accueillant de la ville fortifié, mais bien le lieu où l’on pouvait trouver toute sorte de choses plus ou moins utile lorsqu’on exerce une activité à risque. C’est ici que Calypso avait une vieille connaissance qu’elle n’avait pas vu depuis des années. La chevalière qui retrouvait progressivement ses esprits suite à la téléportation reprit la parole :

    - Bas-quartier des Plaisirs

    Calypso, un léger sourire au coin ne put s’empêcher de lancer un petit pique :

    - C’est bien ça, ton quartier préférée, je n’en doute pas.

    La chevalière n’en tient pas compte et se contenta simplement d’ajouter :

    - Et ton... "Contact" se trouve ici ?

    Calypso savait qu’il ne fallait pas trainer dans ses quartiers trop longtemps, sous peines de se retrouver avec des ennuis les un plus gros que les autres. Pour une fois, la jeune femme se concentra de nouveau uniquement sur sa mission :

    - Effectivement, on n’est pas ici pour prendre du bon temps. J’ai autre chose à foutre que de penser aux plaisirs charnels crois-moi. Si tu veux bien me suivre.

    Pendant que les deux femmes marchèrent, la conversation reprit dans le palais mental :

    «  - Peut être toi Caly, mais d’un point de vue purement personnel, c’est toujours avec beaucoup d’entretint que je me laisse envahir par un échange corporel

    - J’ai vu ça avec Naoxys oui, mais bon n’y prend pas trop gout, je te rappel que notre mission est toute autre.

    - Ne soit pas inquiète, bien que j’aime me changer les idées, je ne perds pas de vue ceux pourquoi nous sommes ici »

    Trouvant la marche surement trop silencieuse, la chevalière agonisant de plus en plus ajouta :

    - Je t'assure que si t'en profite pour m'achever, je viendrai te hanter toi et toutes tes générations.

    La jeune femme s’arrêta de marcher nette, sortie son Tantō et le pointa vers la gorge de la chevalière.

    Avec un sourire malsain elle ajouta :

    - C’est une proposition que tu me fais la ? Je pourrais y penser. Mais j’ai plutôt envie de m’occuper de toi au moment opportun, c’est encore trop tôt à présent. Pour le moment, c’est par ici.

    Les deux jeunes femmes arrivèrent face à une petite maison toute miteuse. Calypso frappa à la porte. De la en sortie une vielle femme aux mains toute abimées. Surprise celle-ci ajouta :

    - Oui ? Qui êtes-vous ?  

    - Ça fait longtemps Gaïas : Nous aurions besoin d’un de tes remèdes pour la jeune femme que tu vois ici.


    La vieille dame fit une drôle de tête et balbutia :

    - Ca.. Calypso ? Calypso Calliope ?

    - Cela fait très longtemps qu’on ne m’a pas appelé par ce nom ci.

    - Je suis en train de rêver ! Entre donc, tu as tant de chose à me raconter.


    - Cela serait avec plaisir, mais nous n’avons pas le temps. Il faut absolument que tu t’occupes  d’Alex ou elle va mourir sous peu.

    - Très bien, je m’y mets tout de suite.


    La vieille femme commença les soins sur les corps de la chevalière. Cependant Alex semblai remarquer quelques choses sur l’étagère…
    avatar
    Messages : 122
    Date d'inscription : 06/01/2015
    Localisation : Dans un lit ou dans un couloir.

    Caractéristiques
    Mana:
    40/500  (40/500)
    Métier: Grand Maître Chevalier
    Niveau:
    6/720  (6/720)
    Alex connaissait la femme. De nom et un peu de vue. Une herboriste assez réputé, douée, qui aidait pas mal les guardians. Alex était un peu étonnée qu'elles se connaissent. Peut-être que "Calypso" est une guardianne. Non... La chevalière l'aurait senti. Elle puait le Gust à plein nez. Elle avait du être guardianne. De qui ? Mystère. La chevalière se laissa faire au soin. Elle se serait bien prise un jour de repos mais avec le mini-ouragan qui lui servait de coéquipière cela était bien impossible. Elle observa de loin les fioles d'herboristes. Des hautes, des petites, des minces, des épaisses, de couleur, transparentes, aux contenus intriguant et d'autres repoussants. Elles n'avaient, pour la plupart, aucune étiquette. C'était sûrement la meilleure défense, un voleur non-connaisseur ne pourrait donc pas se repérer. Une attira son attention, une fiole similaire à celle du petit démon voleur. Oh ? Ce fut le moment que choisit un homme pour entrer, il s'arrêta un instant, étonné, avant de mettre son genou à terre devant Alex.
    - Grand maître, la salua-t-il.

    Un chevalier. Il devait surement protéger l'herboriste. Ou alors était-ce son mari, non, pas d'alliance. Juste un protecteur.
    - Relève toi. Ces courbettes sont inutiles, je ne suis pas en service aujourd'hui.

    L'homme s’exécuta mais sembla maintenant un peu mal à l'aise.
    - Tu es seul pour la protéger ? l'interrogea quand même Alex.
    - O.. Oui, grand maître !

    Que ce titre était pompeux...
    - Plusieurs herboristes ont été volés. Pas grand chose, mais surtout leurs fioles, de sa main libre, elle montra les étagères. Avez vous eut une fiole particulière ces derniers jours, dame Gaïas ?

    La vieille dame la regarda avec un peu de surprise dans le regard. Elle ne s'y attendait surement pas. Mais rapidement, elle se remit à la concoction du remède.
    - Effectivement... J'en ai trouvé une dans un buisson, il y a quelques heures de cela. Je l'ai mise de côté... Mais pourquoi des gens voleraient-ils des fioles quelconques ?
    Guardian
    avatar
    Messages : 351
    Date d'inscription : 07/09/2014
    Age : 25
    Localisation : Derrière toi

    Caractéristiques
    Mana:
    196/500  (196/500)
    Métier: Grand Maître Assassin
    Niveau:
    9/720  (9/720)
    Alors que l’herboriste s’exécutait à soigner la chevalière, Calypso sentit la présence de quelqu’un qui tentait de rejoindre la demeure. Par reflexe, la jeune femme mit la main sur son arme prête à dégainer. Cependant, la conversation mentale reprit :

    « - Du calme Caly, n’oublie pas que nous sommes à Cassandre, à mon avis, il s’agit là que d’une simple patrouille.

    - Surement, mais dans mon métier on est jamais trop prudent »

    L’homme franchissant le seuil de la porte pris aussi tôt la parole et alla même jusqu’à ignorer les autres personnes dans la pièce :

    - Grand maître

    La chevalière qui semblait affaiblit se démena pour articuler quelque chose.

    - Relève-toi. Ces courbettes sont inutiles, je ne suis pas en service aujourd'hui.

    - Tu es seul pour la protéger ?

    - O.. Oui, grand maître !

    La chevalière qui semblait avoir remarqué quelque chose sur l’étagère ajouta :

    - Plusieurs herboristes ont été volés. Avez-vous eut une fiole particulière ces derniers jours, dame Gaïas ?

    - Effectivement... J'en ai trouvé une dans un buisson, il y a quelques heures de cela. Je l'ai mise de côté... Mais pourquoi des gens voleraient-ils des fioles quelconques ?

    Calypso qui sursauta s’exclama :

    - J’aurais besoin de cette fiole, est ce que ça te dérangerai de me la léguer.

    L’herboriste étonné ajouta :

    - Encore une fois Calypso, ce n’est qu’une fiole quelconques. Pourquoi la voudrais-tu ? Qui plus est, on ne connaît pas son contenue. Cela se trouve c’est un poison. Je ne préfère pas te la léguer avant d’en connaitre le contenue. A moins que tu possèdes maintenant le talent d’herboristerie de ta mère ? D’ailleurs, qu’est-elle devenue depuis tout ce temps ?

    - Hélas, elle n’est plus de notre monde depuis fort longtemps.

    - Malheur et comment est-elle partie ?

    Calypso d’un ton sec répondit :

    - Je l’ai tué.

    Le regard de l’herboriste se glaça pour la première fois. Gaia n’avait pas fait attention à cette lueur azure dans son regard et balbutia ses mots :

    - Mais.. Mais … Qu’est ce qui t’est arrivé ? Je ne te reconnais plus…

    - Tu as rapidement oublié alors, j’ai toujours eu cette mentalité, depuis très jeune. Mais cela n’est pas le sujet de notre conversation. Puis je avoir la fiole ou dois-je la prendre de force ?
    Gaia qui baissa les yeux, dit :


    - D’accord, mais à une unique condition.

    Calypso souffla

    - Très bien et laquelle ?

    - Qu’une fois prises, vous partiez sur le champ sans vous retourner d’ici. Et ne revenez jamais !

    Tout en hochant la tête, l’assassine ajouta :

    - Très bien, tu as ma parole.

    Calypso se retourna maintenant vers la chevalière et s’exprima :

    - Tu peux marcher vieux sac ? [/color]
    avatar
    Messages : 122
    Date d'inscription : 06/01/2015
    Localisation : Dans un lit ou dans un couloir.

    Caractéristiques
    Mana:
    40/500  (40/500)
    Métier: Grand Maître Chevalier
    Niveau:
    6/720  (6/720)
    La léguer ? La chevalière ne laissa aucune émotion paraître malgré sa surprise. Les deux femmes avaient-elles un liens de parenté ou l'assassin avait utilisé ce mot comme un autre ? Alex percevait une étrange pointe de familiarité, elles semblaient vraiment se connaître. Elle ne savait pas trop pourquoi, mais cela la mettait mal-à-l'aise. Comme si elle se permettait d'assister à une discussion privé entre deux personnes. De toute façon, ce n'est pas comme si elle pouvait aller ailleurs. La téléportation l'avait épuisé et le poison avait grandement drainé ses forces. Il lui aurait bien fallut un jour ou deux de repos pour reprendre complètement des forces, mais avec cette furie d'assassin c'était impossible. La chevalière fit un léger signe au chevalier pour qu'il se rapproche alors qu'elle ne cessait pas d'écouter la conversation entre les deux femmes.
    - Va voir La Sorcière au château, lui chuchota-t-elle, et demande lui, de ma part, trois remèdes. Si elle râle, promet lui le bûcher, elle comprendra. Et vite.

    L'homme obéit, après tout, elle était son supérieur. La femme appuya son dos contre le dossier de la chaise. Elle avait mal partout. Elle avait l'impression que le tatouage ne cessait de grandir, de s'étirer et de s'enfoncer plus profondément dans sa chair. Maudite malédiction ! Alex nota mentalement quelques part dans sa tête, qu'il faudrait qu'elle constate si, effectivement, la marque se serait agrandit. Bon c'était peu probable vu qu'en presque quatre-vingt ans de cohabitation, elle n'avait pas bougé d'un pouce, mais il y avait toujours cette petite peur. La femme ne voulait pas perdre ce privilège... L'homme se moqua gentiment de cette faiblesse, mais au fond, lui aussi en avait peur. Il n'existais que grâce à ça. Ce serait dommage de tout perdre à cause d'une overdose de magie.

    La chevalière était maintenant certaine que les deux femmes se connaissaient. Bon, ce n'était pas dur à deviner, mais la remarque sur le métier de la mère de l'assassin fit assez tilte. Les parents du voleur démon n'en étaient pas aussi ? Retrouver son nom serait intéressant. Si tout ce beau monde se connaissait, cela pourrait permettre de purger rapidement la région. Mais si les deux parents étaient morts, ce qu'elle supposait cette fois, ce serait assez difficile. Oh, cette histoire prenait des tournant un peu trop dure, Alex allait surement refiler l'affaire aux prêtres, et elle suivrait de loin ce que ça donnerait. Ou d'un peu près vue qu'ils avaient propensions à vouloir cramer tout ce qui venait de Satori. Que ce soit Gust ou Guardian.

    La chevalière voulu protester lorsque l'assassin menaça l'herboriste, mais cette dernière l'en empêcha en appuyant sur son bras pour en extrait le poison. Ok, si la femme voulait se faire menacer gratuitement, qu'elle le fasse. Il n'empêche que la Guardian gratifia sa collègue de chasse au trésor d'un regard noir. Et elle allait s'en tirer impunément ! Tant pis, elle ruminerait cela pendant un moment. Pour le moment, se reposer. Il n'empêchait que la chevalière gardait une main sur la garde de son épée au cas où l'assassin déciderait autrement. Echange correct. Alex offrit un regarder glacé à Calypso.
    - Pas encore, ce n'était qu'un demi-mensonge elle avait l'impression d'avoir les jambes en coton, va attendre dehors, sans la fiole, si ça ne te plait pas.

    La femme en avait marre de cette avalanche d'action, une en entraînaient deux autres qui elles mêmes en déclenchaient deux autres jusqu'à se retrouver complètement prisonnier de l'épuisement. Alors là, elle disait stop. De toute manière, elle avait besoin de récupérée quelques affaires. Les soins durèrent encore une vingtaine de minutes avant qu'elle ne commence à se sentir un peu mieux. Bon, il lui faudrait aussi pas mal de repos, mais ça, elle allait le prendre bientôt. Le premier chevalier revient au bout de dix minutes, avec les remèdes. Les fioles vertes qui contenaient le remède tant rêvé. Mais la chevalière ne la prit pas. Elles pouvaient se conserver une dizaine de jour avant qu'elles ne perdent leurs effets. Elle le remercia, paya l'herboriste et sorti.
    - J'ai quelques trucs à régler avant qu'on reparte à la chasse au trésor, retrouve moi là-bas. Et... Je m'occupe de trouver notre prochaine destination.

    La chevalière lui donna l'adresse d'une auberge, faisant aussi office de bain privé, dans les quartiers un peu plus... propre de Cassandre. Mais un quartier calme et tranquille. Puis la chevalière partie faire ses affaires.

    ~

    Alex se glissa dans l'immense cuvette qui servait de baignoire. L'établissement était situé juste au-dessus de source chaude, si bien que l'eau qui y parvenait était des plus pures. Ils avaient plusieurs petits boxes identiques à celui là, afin de permettre aux clients de se détendre le plus calmement possible, ou pour des rendez vous privés étant donné qu'une sorte de fontaine empêchait d'entendre la moindre conversation à l'intérieur de ces boxes. Il y avait aussi un bassin commun, pour ceux ne souhaitant pas rester seul. L'eau dans laquelle se détendait la femme avait une teinte laiteuse, et une douce brume s'élevait. L'eau chaude avait apaisé la brûlure de la marque. La chevalière avait plié ses vêtements qu'elle avait posé dans un coin, ils auraient bien eut besoin d'un coup d'eau, mais ce n'était pas très important. Posés juste à côté d'une nouvelle épée de grand maître. La femme avait eut des regrets de laisser Saor au forgeron, mais elle devait le faire, sinon la lame s’abîmerait et elle aurait encore plus de regret si elle venait à se casser. Ainsi elle avait une nouvelle épée. Pendant le temps, elle avait aussi rejoint l'instigateur de la chasse au trésor pour lui demander un prochain lieu. Il avait hésité entre la ville de Runella -des sorciers, génial...- ou la petite ville de Katam -encore avec des sorciers... L'homme, chevalier et chevalière n'ont jamais apprécié les sorciers. L'un car ils menaçaient son existence, l'autre car ceux qu'elle avait rencontré était des êtres imbus d'eux même, hautain et incroyablement ennuyeux à mourir. Elle avait profité de deux petites heures pour dormir un peu avant d'aller prendre le bain.

    La Chevalière ouvrit les yeux quand un courant d'air rafraîchis brutalement l'atmosphère. Le personnel n'était pas autorisé à entrer sans frapper, alors aucun doute qu'il s'agissait de l'assassin. L'eau lui montait jusqu'aux aisselles alors il n'y avait aucune gêne à avoir. Quant à ses cheveux elle les avait rapidement attaché en hauteur pour éviter de les mouiller. Il faudrait les couper, mais bon...
    - Ça ne t'arrives jamais de te reposer ?

    Alex s'étira. Elle en avait un peu marre de cette tension permanente.
    - Qu'a donné la fiole alors ?
    Guardian
    avatar
    Messages : 371
    Date d'inscription : 09/03/2013
    Age : 19

    Caractéristiques
    Mana:
    500/500  (500/500)
    Métier:
    Niveau:
    720/720  (720/720)
    Le membre 'Calypso Andras' a effectué l'action suivante : Jet de Dés

    'Event fioles' :

    Résultat :
    Fondatrice


    Quelque soit ton problème, n'hésite pas à me MP Invité
    avatar
    Messages : 351
    Date d'inscription : 07/09/2014
    Age : 25
    Localisation : Derrière toi

    Caractéristiques
    Mana:
    196/500  (196/500)
    Métier: Grand Maître Assassin
    Niveau:
    9/720  (9/720)
    La chevalière semblait encore faiblarde face aux soins de l’herboriste. Mais grâce à sa vision développée, Calypso remarqua déjà les premiers signes de guérisons. Alex employa toujours un ton aussi agréable pour répondre :

    - Pas encore. Va attendre dehors, sans la fiole, si ça ne te plait pas.

    Avant de sortir, la jeune femme eu l’amabilité de répondre sur la même tonalité :

    - Et bien, de nos jours les chevaliers ne sont plus aussi résistants qu’on le prétend.

    Mais étrangement, Alex décida de ne pas tenir compte de l’affront de l’assassine. C’est comme si la jeune femme avait une autre idée en tête ; De manière très solennelle et sérieuse, la chevalière ajouta :

    - J'ai quelques trucs à régler avant qu'on reparte à la chasse au trésor, retrouve moi là-bas. Et... Je m'occupe de trouver notre prochaine destination.

    La jeune femme qui était déjà présente sur le palier de la porte ne cessa pas sa marche pour répondre à la chevalière :

    - Qu’il en soit ainsi.

    *

    Le temps fila à une vitesse telle que Calypso dut écourter ses objectifs secondaires afin de rejoindre la chevalière. Voilà maintenant plus de 24 heures et les effets de la première fiole commencèrent à se dissiper.

    « - Ça fait du bien de se retrouver face à un fonctionnement normal.

    - Oui et non Andras, ses capacités auraient pu m’être très utiles en combat.

    - Ce n’est pas faux, mais attention, j’ai comme l’impression que toutes les fioles ne sont pas forcement sympa.

    - Il n’y a qu’un seul moyen pour le vérifier, c’est de le tester. En parlant de cela on va boire l’autre fiole.

    - Attend ! On ne sait même pas ce qu’elle contient, et si c’était un poison ?

    - Et bien, je connais une très bonne herboriste. Il suffirait de s’y rendre »

    C’est à ce moment-là que Calypso décida de boire le deuxième récipient. Un petit gout âpre, mais rien de bien méchant. A première vue, rien ne se passa. Mais cela n’était qu’a première vue. Au milieu de la rue, un agent des InsOmniaes se dirigea vers la jeune femme et commença à lui adresser la parole :

    - Excusez-moi de vous déranger Madame, il s’agit d’une missive qu’on m’a chargé de vous remettre.

    Sans un mot, la jeune femme se contenta d’hocher la tête et de saluer l’homme comme elle le devait. Une chance que son soldat ne se soit pas fait repérer par la horde de garde présent à Cassandre. Sans attendre la jeune femme se mit à déchiffrer les indications sur le bout de parchemin :

    Parchemin:
    Calypso,

    Un informateur me confirme la présence d’une arme mythique à Cassandre très puissante. Il est nécessaire que nous la retrouvions. Si tu pouvais mettre la main dessus, je serais rassuré à l’idée que ça soit toi qui l’utilise.

    Mon seul indice, suis les morceaux de parchemins.

    Xerces.

    Les morceaux de parchemins ? Qu’est-ce qu’il voulait bien dire par là ?

    « - Allons bon, voyons maintenant qu’on court après des apprentis
    forgerons comme si on avait que ça à faire.

    - Du calme Andras, si Xerces nous envoie, c’est que ça doit vraiment valoir le coup. Tant pis, on aura un peu de retard.

    - Et bien c’est parti, mais par où on commence ?  »

    Calypso tout en soupirant tourna la tête. Et quelque chose intrigua son intention. Un drôle de parchemin tel une affichette se mit à briller sur le mur. Intrigué, la jeune femme se rapprocha. Et voilà ce qu’elle y découvrit :

    Parchemin :



    «  - Intéressant. Nous allons faire un petit détour Andras.

    - Moi qui déteste être en retard. »

    *

    Une fois arrivé à destination, Calypso découvrit un vendeur d’arme ambulant. L’homme qui ne perdit pas le nord s’empressa d’essayer de vendre son butin :

    - Et bien ma bonne dame, en quoi puis je vous aider ? J’ai des armes plus merveilleuses, les unes que les autres. Regardez par exemple ses armes de première qualité.

    - Ça ne m’intéresse pas.

    - Oh très bien, peut être préférez-vous une épée ?


    - Non plus.

    - Ou un arc merveilleux ?


    - Non plus.

    Et le marchant s'essaya pendant plus de dix minutes à lui vendre toute sa cargaison. Mais en vain... Si bien qu’il commença à désespérer :

    - Et bien, je ne peux rien faire pour vous, vraiment. Vous êtes beaucoup trop exigeante, sans vouloir vous offenser.

    Mais la chance sourit une nouvelle fois à la jeune femme qui par le plus grand des hasards fut attiré par une boite couverte d’un grand drap qui servait de débarras. Celle-ci ne put s’empêcher de demander :

    - Et là-dedans ? Qu’il y a-t-il de beau que vous cachiez ?

    - Rien de bien beau Madame. Une arme inutilisable. On raconte que toute personne qui se coupe avec meurt instantanément. Beaucoup trop dangereux.

    Calypso se mit à sourire :

    - Puis je la voir de plus près ?

    - Si vous le souhaitez, mais garde à ne pas vous couper !
    L’homme retira le drap et sorti un grand katana magnifique.


    Arme Mystérieuse :




    Calypso s’en saisit et très rapidement lança larme vers le marchand. Et lui infligea une toute petite coupure sur le visage à priori inoffensive mais pas moins douloureuse :

    L’homme gueula :

    - Hey mais ça va pas ?


    Ce qui s’en suivit la laissa sans voix. Une vague de sceau envahirent le corps du pauvre homme qui hurla de douleur avant de s’effondrer par terre.

    Contente de sa trouvaille Calypso était persuadé que l’épée qu’elle venait de trouver se trouvait être l’arme convoité par Xerces.

    L’attachant dans son dos, elle se dirigea maintenant vers les bains.

    *

    Une fois à l’intérieur de la demeure, Calypso rejoignit la chevalière qui était en train de faire trempette. Celle-ci à son arrivé s’exclama :

    - Ça ne t’arrive jamais de te reposer ?

    - L’intérêt d’être deux dans un seul corps, c’est de pouvoir se reposer pendant que l’autre agit.

    - Qu'a donné la fiole alors ?

    - Surprenant

    Elle fit une courte pause et reprit la parole :

    - Je n’avais jamais vu ça avant. Mais bon, nous en parlerons plus tard. Pour l’heure faisons trempette et explique moi tes plans.

    La jeune femme enleva sa tenue et se glissa dans l’eau. Alex remarqua un drôle de détaille. Calypso avait un pendage sur sa poitrine comme pour dissimuler cette partie de son corps. A quoi cela pouvait -il bien servir ?
    avatar
    Messages : 122
    Date d'inscription : 06/01/2015
    Localisation : Dans un lit ou dans un couloir.

    Caractéristiques
    Mana:
    40/500  (40/500)
    Métier: Grand Maître Chevalier
    Niveau:
    6/720  (6/720)
    La conscience homme approuva franchement la remarque de l'assassin. Malheureusement, les deux consciences du corps, bien qu'elles pensaient et agissaient différemment, partagé la même énergie. Alors elles ne pouvaient pas sans cesse se relayer. Le corps, qu'il soit femme ou homme, ne cessait pas d'être humain et ainsi avait sans cesse besoin de repos comme une personne normale. La conscience femme remarqua la nouvelle arme de l'assassin. Un long sabre, katana ? Et bien, cette femme aimait vraiment les armes d'ailleurs. C'était d'ailleurs très plaisant à combattre, souligna l'homme. ça changeait les habitudes. et même s'il avait risqué sa vie, il avait passé un bon moment. Stupide homme. Mais cette arme là, elle ne lui disait rien qui lui valait. Plutôt quelque chose à éviter au maximum. Un seul coup d'oeil suffit à imprimer la silhouette de l'assassin dans la tête de la chevalière. Memoire corporelle. Elle se souvenait très facilement des gens, de leur tête et arrivait à identifier ceux qui semblait louche. Et encore mieux lorsque le corps était perçu. Bien que cela ne traduisait pas. Elle ne fit pas de remarque par rapport aux bandages, bien qu'il aurait fallu l'enlever, mais si elle voulait faire sa pudique. De toute façon, avec la marque qui semblait s'agripper à ses épaules et ses côtes, elle n'était pas la mieux placer pour donner un quelqu'un ordre niveau pudeur.
    - Des fioles ont apparemment étaient vu à Katam et à Runella. L'une des fioles a apparemment était mise en jeu dans l'arène de Runella, il faudra donc la gagner à la loyal ou... la voler avec plus ou moins de mort.

    Ce qui était evidemment pas la solution que préférait la chevalière. Mais en même temps, ces débiles de sorciers se combattaient avec la magie, elle était donc totalement inutile là-bas.
    - Et à Katam, pas de piste concrète. Juste des rumeurs.

    Le choix le plus évident et le plus facile ne plaisait pas du tout à la chevalière. Une ville pleine de sorcier. Quelle galère. Surtout s'il faudrait combattre l'un de ces débiles. Elle n'appréciait pas beaucoup les sorciers. Alors si ça en était une masse de sorcier, elle les aimait encore moins. Les foules étaient stupides, manipulables comme un troupeau de mouton et pouvaient être aussi dangereuse que stupide.
    - Alors, les effets ?

    La chevalière fronça les sourcils en remarquant quelque chose de suspect.
    - C'est le contenu de la fiole qui te fait cette tâche ? demanda la Chevalière en remarquant une tâche un peu mauvatre apparaître et s'étendre de sous le bandage.

    Ou alors était-ce un poison. Ou une malédiction aussi. Ou que sait-elle avec démon tout était possible et imaginable. A moins que ce ne soit un mauvais coup.
    - Ou tes collègues nains qui en sont responsables ?

    Ce qui ne serait pas très étonnant vu toutes les projections qu'il y avait eut.
    Guardian
    avatar
    Messages : 351
    Date d'inscription : 07/09/2014
    Age : 25
    Localisation : Derrière toi

    Caractéristiques
    Mana:
    196/500  (196/500)
    Métier: Grand Maître Assassin
    Niveau:
    9/720  (9/720)
    Tranquillement installé dans les sources d’eau chaudes, la Chevalière reprit la parole :

    - Des fioles ont apparemment étaient vu à Katam et à Runella. L'une des fioles a apparemment était mise en jeu dans l'arène de Runella, il faudra donc la gagner à la loyal ou... la voler avec plus ou moins de mort.

    Calypso un sourire aux lèvres et tout en regardant sa nouvelle acquisition ajouta :

    - Cela ne pose pas de soucis. J’ai justement une nouvelle arme à tester.

    La chevalière qui ne s’intéressait pas à ce genre de remarques continua la discussion sur un tout autre sujet :

    - Et à Katam, pas de piste concrète. Juste des rumeurs.

    - Très bien, autant se rendre aux endroits où nous sommes sur de ne pas perdre notre temps.

    Alex qui semblait avoir l’esprit plutôt ailleurs et curieuses ne put s’empêcher d’ajouter :

    - Alors, les effets ?

    - Disons que je n’ai pas d’effets négatifs à première vue et que la journée se passe plutôt très bien.
    La jeune femme fixant les bandeaux de l’assassine ajouta :


    - C'est le contenu de la fiole qui te fait cette tâche ? Ou tes collègues nains qui en sont responsables ?

    Sans une once d’émotions, Calypso répondit à la question :

    - Cette tâche est plus ancienne et à vrai dire, toutes personnes à le droit d’avoir une certaine pudeur, sinon cela ferait longtemps que je t’aurai interrogé sur le tatouage dans ton dos.

    La vision en « L » étant effective, Calypso n’avait aucun mal à voir ce genre de détails. Mais à vrai dire, la jeune femme se fichait pas mal de la raison du pourquoi. Ce qui pouvait l’intéresser par contre, c’est si cette marque pouvait être un point faible. Ne perdant pas de point de vue qu’il faudrait un jour ou l’autre tuer cette stupide garce lui servant actuellement de compagnon de voyage…. Mais ce n’était pas encore le moment opportun pour cela. Avant toute chose, il fallait trouver ce fameux trésor. L’assassine reprit la parole :

    - Bien, il est peut-être temps de se remettre en route, tu ne crois pas ?


    Mais pile au moment où la jeune femme reprit la parole, par chance, elle entendu une porte grincer. Tout en chuchotant, la jeune femme ajouta :

    - Tu attends quelqu’un, j’ai l’impression que nous avons de la visite.

    Et les bruits de pas s’intensifièrent…
    Contenu sponsorisé

      La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 18:45