[EVENT FIOLES ] Jusqu'à ce que tu me trouves ( Elyas )

    Partagez
    avatar
    Messages : 98
    Date d'inscription : 01/10/2014
    Localisation : Dans un bar, travail

    Caractéristiques
    Mana:
    90/500  (90/500)
    Métier: Serveur/espion
    Niveau:
    5/720  (5/720)
    << Ce n'était pas moi... Ce n'est pas vrai, je n'ai pas voulu ça. C'est l'autre. La bête démoniaque en moi. Cette chose. J'aurai été incapable de faire ça. Faire couler ce sang en particulier. Non. Cela cours à ma perte. Je... Je n'ai même pas pu déplacer le corps, le cacher. Pourquoi a-t-il fallu que cela se passe ainsi ? Comment cela a-t-il bien pu se passer ? Qu'ai-je fait ? Je suis un homme mort. Ils ne le savent pas encore, enfin, je ne sais pas. Ils ont déjà dû retrouvé le corps. Si ça se trouve, les deux autres sont aux courants et me cherche. Quel cauchemar.

    Artass De Latour, celui que je nomme, et je n'étais pas le seul d'ailleurs, " le boucher " devait me rejoindre dans les hauts-quartiers, près d'un cordonnier. Je devais lui remettre les sous de ma mission. Il s'est mit alors à m'agresser, comme d'habitude, mais je me suis soudainement souvenu des mêmes coups qu'il mettait à Luce. Mon corps à agit tous seul. Alors que j'étais à cour de magie mon démon intérieur est venu et avec l'aide d'une succube, celle qui assassine, il s'est mit à l'attaquer puis le tuer. Comment a-t-il fait ? Je ne sais pas. Mais je suis épuisé et fuir ne va pas être facile.

    Que faire ? peut-être devrais-je me tuer pour que tout cela cesse ? Aussi curieux que cela puisse paraître, je me sens obligé de vivre encore. Est-ce les paroles de l'homme de mon enfance ? Celui qui semble me poursuivre ? Je ne sais pas... Tous cela me fatigue, je vais dormir un peu. >>

    En pleine rue ? Alors que ta peau semble craqueler ? Tu n'arrive même plus à garder ton apparence humaine. Tu as encore un œil démoniaque posé sur tes cernes noirs. Tes oreilles sont encore bien pointu et ton allure est encore maléfique. Tu déambules comme un vieux poivrot, avec cette expression là. Celle d'un homme désincarné. Tu as couru comme un fou jusqu'au bas quartiers en te heurtant aux passants et autres obstacles à ta course habillé de noir et encapuchonné mais cela ne changera rien. Ils vont bien finir par te retrouver. Quel crétin. Tu as décidément été un bien piètre successeur. J'espère au moins que la seule chose que tu ne rateras pas dans ta misérable vie c'est de le trouver. Celui, quand tu étais petit, a marqué à vie ton esprit. A moins que se soit toi qui sera trouvé par lui. Puisque votre destin est lié et que cela doit être fait, il est impossible que tu meurs avant. C'est pour cela que tu as le sentiment que tu dois encore vivre, c'est la prothésie engendré par le grand maître de la nécromancie blanche. Un homme étant capable d'une telle prouesse c'est inouï. J'espère de tout cœur qu'il ne reviendra pas, sinon il se pourrait bien que les Gusts remportent la manche.

    << Je me rappel de ce qu'il me disait en me frappant. Ma nouvelle mission était de trouver des fioles qui étaient éparpillé un peu partout dans le monde et de leur rapporter. Il disait que cela changerait le monde de les avoir car ma prochaine mission serait de découvrir le secret de ces fioles. Comme si des fioles incroyables allaient tomber du ciel ! J'aimerais bien en trouver une, peut-être me permettrait-t-elle de devenir plus fort ? A mon stade, c'est carrément être invincible. >>

    - Je suis en plein délire, jamais quoi que se soit me tombera dessus ! .... Aïe !

    << Hein ? C'est l'une des fioles ! Oh ? A-ah... Mais c'est l'homme de Nacrym et sa fille ! C'est lui qui m'a jeté ça à la figure ? En plus je l'ai bien attrapé. >>

    - Hum... Excusez-moi... Hum... C'est vous qui venez de me jeter ça ?

    Il l'a lui montre timidement. Kizuë est dans un bien pire état que la dernière fois qu'ils se sont rencontré. Il a une coupure aux niveaux des lèvres, une joue rouge, signe qu'on lui a donné un coup de poing, il se tien de manière assez penché, son ventre après coups lui fait encore souffrir, il a sa forme démoniaque encore assez marqué et enfin à chaque mouvement de son bras, il retient d'un petit " arg " presque silencieux. Il ne regarde pas directement l'homme ni sa fille, il dirige ses yeux ailleurs pour éviter que l'homme ai peur de lui ou qui lui vienne à vouloir s'en prendre à lui.
    Guardian
    avatar
    Messages : 79
    Date d'inscription : 07/02/2015
    Age : 24
    Localisation : Une maison dans la forêt de Nacrym.

    Caractéristiques
    Mana:
    0/500  (0/500)
    Métier: Herboriste-EXPERT
    Niveau:
    5/720  (5/720)
    Un nouveau voyage à Cassandre! Maya en sautait de joie dans la maison depuis des jours! Je débordais de joie de la voir si heureuse, elle avait fait ses corvée sans ce plaindre depuis des semaines, avait étudier avec assiduité et jusqu'à l'épuisement certains jour.
    J'avais voulu récompenser ma si brave et merveilleuse fille en allant lui faire faire une nouvelle visite de la capitale.

    Nous avons marcher deux semaines, nous arrêtant dans une demi douzaine de hameaux et de villages en chemin pour nous ravitailler.
    Nous avons finis par arriver à Cassandre pour un mois entier de visite. J'avais louer une chambre pour moi et une autre pour Maya dans un quartier et une auberge respectable à défaut d'être luxueux.

    J'avais assez d'argent pour passer un agréable mois et revenir avec pas mal de petits plaisirs culinaire de la capitale ou matériel. J'avais réussis à vendre pas mal de potion et autres onguents de faible complexité et j'avais pu offrir à Maya deux magnifique robe de soie de bonne factures vertes feuilles. Nous étions en ville depuis une bonne semaine quand en revenant à notre auberge après avoir visité les grands jardins de la capitale et nous revenions alors que la nuit était bien tombé.
    Bien entendu, j'avais mon épée à la hanche et les sens aux aguets... Les rues étaient bien entretenu malgré mes craintes et je ne croisa pas de malandrin comme j'en avais peur mais je rencontrais une personnes dans ses ruelles que je n'avais depuis quelques mois déjà.

    Un homme était adossé à un mur dans la rue entre deux caisses vides pourrissantes, je m'approchais alors qu'une fiole lui tombait sur la tête. Le pauvre homme semblait en sale état, je pouvait distinguer sous sa capuche un œil à l'allure reptilienne, son côté démon le rongerait il?
    Je lui fit non de la tête quand il me demanda si je lui avait envoyé cette fiole au visage. je lui pris gentiment des mains pour l’examiner de ma droite... Une fiole parfaitement ouvragé, une sorte d'étiquette avec une inscription en language étrange que je ne connaissais pas... la forêt saurait peut être, mais ici je n'avais plus de contact avec elle.

    Je lui rendis la fiole, et lui enlevais sa capuche pour examiner à quel point la transformation était amorcé, c'était un niveau assez critique... Si seulement... oui peut être que de la langue-de-dragon avec de l'huile de noix pique-vert pourrait empêcher le progrès de la transformation avec un peu de magie et de la racines de xandre... Un inhibiteur naturel de magie. Néanmoins il semblait aussi s'être battu, du sang maculait ses mains...

    "Papa... Le monsieur aux dames bizarre est malade?" demandait Maya en se cachant derrière moi.

    Je lui fit quelques signe pour lui assurer qu'il allait guérir même si je n'étais pour le moment sûr de rien.
    je lui demanda aussi de lui traduire un message pour moi.

    "Papa demande, si... Si vous avez été tapé par un méchant monsieur, et il voudrait que vous nous suiviez, il veux vous aidez à empêché votre maladie de se propager encore..." Transmis t'elle timidement.

    Je pris le pauvre homme par le bras et l'aidais à se relever en lui tapotant le dos avec un sourire en marchant vers l'auberge où je logeait.
    Alors que nous marchions vers l'auberge je constatais que des ombres nous suivaient, des malandrins voulant profiter de notre faiblesse probablement! La rue principale n'était qu'à une centaine de mètre si nous la rejoignons les patrouilles de gardes nous viendrons en aide! Deux silhouettes prenaient positions face à nous à la sortie de la ruelle... Je m'apprêtais déjà à me battre, mais j'entendais des cliquetis d'armure approcher et les silhouettes fuirent dans la nuit alors qu'une patrouille passait dans la rue.
    Neutre
    avatar
    Messages : 98
    Date d'inscription : 01/10/2014
    Localisation : Dans un bar, travail

    Caractéristiques
    Mana:
    90/500  (90/500)
    Métier: Serveur/espion
    Niveau:
    5/720  (5/720)
    << L'homme prend la fiole, la regarde, l'examine puis me la redonne. Il ne semble pas connaître cette fiole. Alors ce n'est pas lui qui me l'a balancé en pleine tronche. Qui que se soit je la garde ! Bon... Hum... Je ne serais quoi en faire, surtout que je ne sais même pas quel effet elle a. Si cela se trouve c'est du poison. >>

    Oh mon cher Kizuë, tu dois être bien loin du compte. Elle est tombé du ciel où il n'y avait personne. Pas même un oiseau. Comme si le ciel voulait te la donner. Ce n'est surement pas un simple poison. C'est peut-être ce qui te donnera la force suffisante pour ta destiné ?

    << Pourquoi il m'enlève la capuche ? Il m'examine ? Oh, ça doit être à cause du démon qui s'est un peu trop enjoué. Oups... En plus je fais peur à son enfant. >>

    Elle est adorable cette petite !

    << Un méchant monsieur... Hum... J'ai bien plus à craindre qu'un mort désormais. Il me reconnaît ?Hum... Sinon il serait content de me voir non ? Ou pas content... Ou au moins il aurait montré signe qu'il m'a déjà vu. Bizarre... Pourtant je ne suis pas si différent. Peut-être la joue un peu enflé, ma pâleur inquiétante et ces marques démoniaques ? Tout de même, des hommes de taille moyenne aux cheveux blancs et vêtu de noir ça ne cours pas trop les rues. >>

    - Hum... Disons que la vie n'est pas si facile... Herm... Se serait très généreux de votre part, je n'aimerais pas qu'il refasse surface de si tôt. Il est si gourmand...

    << Arg... J'ai surement une côté cassé. Elle casse souvent celle-là. Un démon guérit plus vite qu'un humain mais à présent je suis plus fragile à cause de cette répétition. Mes os aux endroits où ils sont le plus souvent fragilisé se cassent plus facilement. L'os a à peine de s'en remettre qu'elle subit déjà un autre coup quelques mois après. C'est même hallucinant qu'avec tous ce que je me prend, je tiens encore debout sur mes deux jambes. >>

    L'honnête homme saisit Kizuë par le bras en lui adressant un sourire. Kizuë le regarde, étonné tout en marchand d'un pas lourd. Ils font quelques pas mais soudain, l'homme semble un peu perturbé. En effet, des ombres les suit à la trace. Mais la patrouille leur fait vite abandonné leur cibles et décampent. L'un des gardes remarque Kizuë, l'observe puis se dirige vers nous.

    - Salutation voyageurs ! Dit-il d'un pas confiant. Je vois que l'un d'entre vous a essuyé une belle bagarre. Allons voyageur, que s'est-il passé ?

    - Hum... D-des brigands m'ont attaqués puis je me suis enfuis... Ces deux généreuses personnes m'aide.

    - Oh ? Alors ce n'est certainement pas vous qui est à l'origine du crime odieux dans les hauts-quartiers ?!

    - Hum... N-non... J-je... C'est messire Artass De Latour n'est-ce pas ?

    - C'est exacte, Guardians de renoms ! Une enquête est mené pour trouver le coupable. C'est peut-être vous... Il lui inflige un regard noir avec un petit sourire.

    - N-non... Je travail pour Monsieur et je devais lui remettre un rapport de mission mais des brigands sont arrivés... Et... Et je me suis enfuis...

    - Hum... Il s'approche de lui. Et votre main ensanglanté ?

    - Mon sang... Regardez, j'ai des plais ouvertes...

    - En effet. Pourquoi ne pas nous avoir alerté de cette situation ?

    - Je... J'ai peur que l'on m'accuse d'une chose que jamais j'aurai commise...

    Le garde le regarde, l'observe, l'examine du regard en réfléchissant. Plus aucune question lui vient alors à l'esprit.

    - Bien, vous êtes notre témoin et surement le seul. Ne partez pas de la ville et soignez-vous. Dans votre état vous n'irez pas bien loin monsieur ?

    - Kizuë... Kizuë Béros... Guardian au service de messire Califré Des Hauts-bois, messire Artass De Latour et le commandant messire Wilfrost Des Riviers.

    - Bien, je rapporterais votre nom à mes camarades, où allez-vous, que l'on vous récupère par la suite ?

    Kizuë ne sait pas, il regarde la petite fille d'un air interrogateur. Quel galère ! En plus d'avoir une tête super coupable, il est dans la ligne de mire de ce garde. La vie s'acharne sur lui ! Il est ultra suspect et ses piètres excuses ne passeront jamais. Sauf... Sauf si Wilfrost le défend. Il prend tellement Kizuë de haut qu'il ne se dira jamais qu'il est réussit à tuer son acolyte. Bon, ben la vie de Kizuë tien sur un fil bien visible.
    Guardian
    avatar
    Messages : 79
    Date d'inscription : 07/02/2015
    Age : 24
    Localisation : Une maison dans la forêt de Nacrym.

    Caractéristiques
    Mana:
    0/500  (0/500)
    Métier: Herboriste-EXPERT
    Niveau:
    5/720  (5/720)
    Le garde semble très soupconneux face à mon pauvre ami si mal en point, il est vrai que... Comment sait il que l'autre guardian est mort? Le garde semble lui même ne pas être très informé sur cet évènement tragique.

    Je questionnerais le demi démon en temps voulu, pour le moment je le traine jusqu'à l'auberge où Maya et moi dormons le temps de notre voyage, je passe par la porte de derrière, à côté des écuries pour ne pas attirer le regard curieux des nombreux client de la grande salle.

    je n'ai pas revu les ombres dans la rue, j'espère que nous sommes en sécurité ici... J'ai allongé le demi démon sur le sol pour ne pas souiller les lits de sang, Maya la pauvre est près de moi, tenant une petite trousse de médecine dans ses main fine et blanche.
    Je nettoie le jeune homme du sang pour commencer, avec un linge mouiller et un sceau je lui enlève aussi le haut de ses vêtements pour le laver et examiner ses plaies. J'ai ensuite appliquer des onguent à l'odeur acres sur les plaies, un anti douleur mêlé d'une plante qui aide à la cicatrisation.
    Une fois bien appliquer Maya m'aide à bander les blessures du pauvre guardian. J'ai ensuite envoyé Maya nous chercher de quoi apaiser nos faims respective.
    J'aide Kizuë à s'asseoir contre les pieds du lit et une fois Maya de retour avec du pain et du jambon je découpe le pain et la viande entre nous en mangeant avec appétit en donnant une part à mon patient. Maya à finis par s'asseoir sur mes jambes en se blottissant à mon torse elle regarde le demi démon avec des yeux curieux.

    "Vous avez vécu des aventures depuis la dernière fois? C'est obligé vu que vous êtes encore blessé... Et est-ce que vous avez trouvez une femme? pas comme les filles qui viennent quand vous vous battez, une vraie amoureuse. Ou alors c'est les filles qui se battent pour vous qui vous ont attaqué car elles ont été jalouses que vous trouviez une femme?" Demande t'elle avec innocence.

    Je cache mon sourire en croquant dans mon pain alors que ma fille à la tête penché vers Kizuë avec de grand yeux attentif.
    Neutre
    avatar
    Messages : 98
    Date d'inscription : 01/10/2014
    Localisation : Dans un bar, travail

    Caractéristiques
    Mana:
    90/500  (90/500)
    Métier: Serveur/espion
    Niveau:
    5/720  (5/720)
    Il emmène Kizuë dans une auberge qu'il semble connaître. Oh, je vois, c'est là qu'ils logent. Il pose Kizuë au sol et s'occupe de lui. Si seulement Sorath était un peu plus comme lui ! Un médecin guérit tous ce qui est blessé, sans distinction, s'occupe et veille sur son patient. Et bien sûr, un médecin généreux ne fais pas payer aux pauvres. Lui n'est pas vraiment médecin, ou alors il soigne sans pouvoir. C'est plus corser de soigner sans magie de soin et aussi beaucoup plus chère en temps, énergie et en sous. Où alors il le soigne lui particulièrement car il l'aime bien. Hum... Il est père d'une petite fille, il doit être plus moue.

    Les plaies de Kizuë sont dû, et cela se voit, à un passage à tabac. Une grosse ecchymose près des côtes, les bras et avant-bras sont couverts de blessures défensifs. Ses marques démoniaques sur son corps disparaissent peu à peu, difficilement. Parfois même, elles reviennent, comme si elles luttaient pour rester. Cela file des petits sursauts à certains endroits, comme des spasmes. Des veines noirs ressortent et ses yeux sont toujours celle d'un démon. C'est soit un surplus d'âme que le démon a manger soit, au contraire, il le nourrit pas assez. Je penche pour la première solution, c'est un démon bien gourmand qu'il a à l'intérieur.

    - Vous avez vécu des aventures depuis la dernière fois? C'est obligé vu que vous êtes encore blessé... Et est-ce que vous avez trouvez une femme? pas comme les filles qui viennent quand vous vous battez, une vraie amoureuse. Ou alors c'est les filles qui se battent pour vous qui vous ont attaqué car elles ont été jalouses que vous trouviez une femme? Demande la petite fille avec innocence.

    J'en peux plus ! C'est tellement drôle ! Heureusement que personne ne m'entend pouffer de rire ! Elle est décidément vraiment adorable cette petite !

    << Hum... C'est gênant... Comment expliquer ça à une petite fille ? >>

    Ooooh... Il rougit ! C'est hilarant, je ne me suis jamais autant marré avec lui ! Il battrait presque Sorath avec ça.

    - Hum... Les femmes qui viennent sont... Comment dire ? A mon service. Je les invoque et elle m'obéissent. Bon, ce sont des succubes alors elles sont assez insolentes de par leur nature. Et pour le moment, je ne pense pas au bonheur d'aimer et être aimé à son tour. La personne que je chérissais est morte depuis longtemps. Pour moi ça fait une éternité...

    Il sourit à la jeune fille, toujours les joues assez rouge.

    - Je ne connais pas vos noms, hum... Bon vous connaissez le mien, je suis Kizuë Béros mais appel-moi Kizuë. Merci de vous occupez de moi mais bientôt ils me pourchasseront. Mes jours sont comptés, si vous ne voulez pas finir comme moi il vaudrait mieux que l'on ne vous voit pas en ma compagnie. Je n'apporte que le malheur autour de moi, je suis faible et donc incapable de protéger qui que se soit. Pire encore, le démon en moi tue tous ce qui bouge, le réprimer n'est pas facile. Je ne sais pas ce qu'il a en ce moment, je le trouve bien révolté. Comme si il avait trouvé une conscience. A chaque fois que je me fais humilier et/ou battre il rage de l'intérieur. Comme s'il voulait se venger.

    Gêné de tous ce qu'il vient de dire, il regarde ailleurs en rougissant, tout penaud.

    - Oh pardon, je n'aurais pas dû me confier comme ça.

    Soudain, le démon en lui veut sortir et le force à laisser sa part d'humanité. Kizuë serre les dents, se roulant un peu par terre. On voit ses blessures se refermer petit à petit, comme si le démon explose en lui. Qu'il y met toute sa force. Il fait tomber le flacon mystérieux. Il le fixe, étant soudainement convaincu qu'il faillait la boire. Que peut-être sa part démoniaque s'envolerait ou au moins qu'il pourrait la maîtriser plus qu'il ne le fait déjà. Il regarde, de ses yeux de démon, sans bouger. La part démoniaque doit certainement penser le contraire. Il ne remarque plus rien autour de lui que cet objet, comme s'il lui parlait.
    Guardian
    avatar
    Messages : 79
    Date d'inscription : 07/02/2015
    Age : 24
    Localisation : Une maison dans la forêt de Nacrym.

    Caractéristiques
    Mana:
    0/500  (0/500)
    Métier: Herboriste-EXPERT
    Niveau:
    5/720  (5/720)
    Je suis heureux de constater que mon patient ce sent un peu mieux, il glousse et souris aux questions de ma fille si naïve. Je suis heureux aussi de voir qu'il parle sans problème et que son souffle n'est pas altéré par d'éventuelles blessures internes.
    J'écoute les explications du jeune demi démon, je suis assez fasciné par sa capacité à invoquer des êtres vivants qui lui sont semble t'il soumis. J'aimerais en parler avec lui quand il ira mieux. Je nettoie avec de l'eau et une herbe désinfectante mes mains et celle de Maya qui écoute très attentivement le blessé dans ses explications.

    Je finis de ranger les fioles lorsque l'incident débute, je vois mon patient se tordre au sol comme mu par une douleur intense alors que je vois des veines noirâtre parcourir la peau de Kizuë! Maya recule sous la peur de la réaction de l'homme, je prend alors en compte les yeux fixé du demi démon sur la fiole de tout à l'heure! Je me sens comme...

    Une gorgée et tu retrouvera ta voix... Une lampé pour retrouver ton bras... Bois jusqu'à la dernière goutte... Soit le dieu de la forêt, prend la place de la vieille esprit... Assure la sécurité de ta fille...

    Cette voix est si douce, comme du miel à mes oreilles... Ma main se lève vers la fiole avec une lueur avide dans mon regard. Je veux dire je t'aime à ma fille... la serré dans mes bras, lui assuré une vie sûr loin de la démone de l'autre fois!
    Je vois son reflet sur la fiole... Son reflet, ses yeux, ses si beau yeux... Inquiet... Elle à peur... je vois mes propres yeux.
    NON!!! Je ferme les yeux et brusquement je prend ma sacoche et une couverture. La couverture finis sur la fiole pour la cacher aux regards faibles de nous autres mortels, je prend ensuite une bouffé de feuille de Jacinthe rouge mêlé d'un agent apaisant intense et la plaque sur le visage de Kizuë avec force en pratiquant une clé de jambe pour le maîtriser.

    Une fois l'effet de l'herbe obtenu je me recule et me tourne vers ma pauvre fille apeuré en la prenant dans mon bras en lui caressant le haut de la tête.
    Nous restons ainsi un instant et je communique par la langue des signes à Maya des explications pour Kizuë en la félicitant de son courage.
    Maya se sèche les yeux humide de larme avec sa manche et me souris, rassuré, me sourire lui répond avec bonheur alors qu'elle s'assoit face à Kizuë.

    "Papa vous à fait respirer une herbe apaisante en voyant votre état.... Vous êtes toujours avec nous mais votre corps restera calme pendant quelques instants. Il dit aussi que la fiole à un pouvoir étrange et dangereux, il faut la mettre en lieu sûr sinon cela pourrait vous blesser."

    Elle sourit au demi démon en faisant une pause avant de reprendre.

    "Papa est Elyas Dakeyras et moi je suis sa fille, Maya Dakeyras. Papa dit que vous êtes un ami, vous avez combattu a ses côté alors il vous fait confiance... l'effet de la plante vous permet de parler mais pas de geste trop brusque sinon vous allez tomber dans les pommes et vos succubes ne vont pas nous aimez haha."


    Neutre
    avatar
    Messages : 98
    Date d'inscription : 01/10/2014
    Localisation : Dans un bar, travail

    Caractéristiques
    Mana:
    90/500  (90/500)
    Métier: Serveur/espion
    Niveau:
    5/720  (5/720)
    L'homme prend à son tour la potion, curieux de savoir pourquoi elle fait cet effet-là à Kizuë. Il l'observe tandis que le démon le regarde de ces yeux démoniaques. Ses yeux rouge ne quitte pas leur cible, il retrousse le nez, fronce les sourcils et ressert ses doigts. Il grogne comme si tu lui avait pris quelque chose qui lui appartient. Il se met peu à peu en position d'attaque au sol mais dès que celui-ci range la fiole à la vue de Kizuë ce dernier s'arrête immédiatement. Le démon en lui, de plus en plus stimulé, regarde la sacoche qui sert à cacher la fiole puis un peu partout.

    Il se met soudainement à genoux, prenant sa tête avec ses mains en griffant presque son visage. Il grogne, essayant de se calmer mais l'humain lui fait une prise pour le maîtriser. Sage décision. Il lui fait respirer une sorte d'herbe étrange. Il le laisse ensuite tranquille pour rassurer sa fille apeurée. D'ailleurs, elle doit être en apparence plutôt tétanisé, c'est une race que tous le monde craint après tout. La race démoniaque. Il tend soudainement ses oreilles pointus, entendant la douce voix de la petite fille, tenant ainsi éveillé sa part humaine. Ses blessures guérisse à vue d’œil, le démon lutte intérieurement, la part humaine aussi. On ne sait pas qui va gagner cette fois mais j'espère pour eux deux que l'humain gagnera.

    Kizuë semble s'apaiser, sa part démoniaque disparaît progressivement, son souffle est plus lent ce qui indique que son cœur est apaisé. Je ne sais pas ce qu'était que cet herbe, d'ailleurs il me semble l'avoir déjà vu quelque part il y a longtemps mais elle a pu apaiser le demi-démon. Il vérifie lui-même avec l'aide de ses mains et voit qu'il est de nouveau humain. Il soupir de soulagement. Un long soupir avant de regarder la petite. Elyas et Maya donc, intéressant leur connaissance des plantes. Kizuë ne bouge pas d'un pouce, les regardant à nouveau avec son visage d'innocent pommé. Il est redevenu complètement humain. Il sourit d'un air désolé à Maya et son père puis s'assoie par-terre tout doucement.

    - Merci Elyas, j'ai bien cru raser l'auberge si vous n'étiez pas intervenu. Mais cela ne change pas grand chose au final... Je vais aller croupir en prison ou pire. Hum... Surement pire.

    << Quand j'ai été en prison j'ai prit l'âme de mes camarades de cellule sauf le démon mais ce n'était pas passé loin. Heureusement qu'il savait se téléporter. Un démon qui salive de l'âme d'un autre démon... Ce démon n'a pas de limite.>>

    - Il s'est emballé, c'est comme ça que l'autre est mort. Il a dû perdre patience à force de ne pas me voir me défendre contre le Guardian qui me battait. Lutter contre sa petite voix qui ressemble à la sienne est presque insoutenable.

    Il prend un regard sombre, plein de désolation et de désespoir ainsi que de la colère en regardant au sol. Il parle plus pour lui, marmonnant presque ses deux dernières phrases.

    - J'ai prit tant de vie... Des innocents comme des crapules comme ce boucher de Guardian. Je ne sais pas comment je vais me sortir de là.

    Soudain, on entend des gargouillis d'estomac provenant de celui du demi-humain. Il rosit, essayant de ne pas faire de mouvement brusque ce qui était dur pour lui. Mais en même temps, il doit sans doute planer et tout révéler comme ça. Il leur avait déjà dit mais son état ne lui permettait pas d'être clair ni de décider de ce qu'il voulait faire. Il est un peu perdu dans ses pensées mais son ventre lui rappel vite une deuxième fois où se situe la réalité.

    - Je... Heu... J'ai des sous dans mon sac si vous avez faim... vous aussi...

    En effet il va falloir reprendre des forces s'il veut "affronter" les Guardians. Ou plutôt s'enfuir s'ils veulent sa tête. Dans son sac, il y a 25 Ducats, 28 écus et 4 sous volés au démon nommé Aaron plus les 40 Ducats de la mission. Donc, beaucoup d'argent, bien assez pour tous les trois et plus encore... Il regarde ses deux compagnons que l'on pourrait décrire comme ses amis ( pour une fois qu'il en a... ) puis essaie de se lever. Impossible, il a la tête qui tourne à cause des herbes. Il doit surement se demander comment il va manger ce couillon.

    - Désolé... Je suis... Un gros boulet... Dit-il en regardant ailleurs, plutôt honteux avec ses joues légèrement rosées. Il reprend quelques couleurs, sa peau étant moins blanche que ses cheveux.
    Guardian
    avatar
    Messages : 79
    Date d'inscription : 07/02/2015
    Age : 24
    Localisation : Une maison dans la forêt de Nacrym.

    Caractéristiques
    Mana:
    0/500  (0/500)
    Métier: Herboriste-EXPERT
    Niveau:
    5/720  (5/720)
    Je ressens un élan de pitié pour ce pauvre homme... Je ne peux pas le laisser ici, puis il y a cette fiole qui me fascine. Nous devons trouver un endroit sûr, loin de la cité, retourner peut-être même dans la forêt.
    Il semble vraiment tourmenter par sa partie démoniaque, mais il ne semble pas mauvais au fond de lui, je réussirai et si la forêt faisait de lui un nouveau gardien comme avec moi ? Cela pourrait marcher. Mais je fais des plans sur la comète, un problème à la fois, pour le moment, tirons-nous d'ici.

    Je commence à rassembler nos affaires et en profite pour mettre une cape à capuche sur Kizuë en faisans plusieurs signes de main à Maya pour qu'elle transmette mes gestes en mots. De ma main, je préparais les sacoches et vérifiais ma lame.
    La nuit était encore bien présente, mais avec les étranges silhouettes qui rôdent autour de nous, je préfère ne perdre aucun instant.

    Maya s'assit à côté de Kizuë pour lui expliquer le plan en tapotant la main pâle du demi-démon.
    "Papa dit que nous devons aprtir et que vous venez avec nous, la forêt à une chance de vous accepter, car vous avez le cœur bon malgré votre nature. Il dit aussi qu'il va vous donnez une herbe pour annuler l'effet de la précédente... En ce qui concerne votre fiole... Il l'a scellé dans une boite, car le pouvoir psychique que cet objet a eu sur vous deux l'effraie beaucoup et il ne peut l'étudier pour le moment sereinement."

    Elle reprit sa respiration avant d'ajouter plus nerveuse.

    "Papa à vu des silhouettes nous suivre ce soir et en plus de cela les gardes vous cherchent... Mais le plus dangereux, c'est que la dame aux cheveux noirs et à la robe bizarre à mis la tête de papa et moi à prix. Elle pourrait tenter de nous retrouver."


    Je finis de moudre une herbe sèche violette et la déposa sur la langue du demi-démon, malgré le goût horriblement amer cela annulera rapidement toute trace de la précédente dans la minute. Ensuite de cela, je lui confiai un sac et rabattis sa capuche sur sa tête en prenant soin de payer l'aubergiste en repartant avant de marcher sur l'avenue principale en restant toujours entre Kizuë et les gardes quand ils passaient.
    Les minutes étaient longues... Trop longues sous le ciel si étoilé. Je voyais parfois des silhouettes se fondre dans les ombres des ruelles adjacentes, mais elles ne s'approchaient pas plus... Je suis sûr que cela a un lien avec cette fiole maudite !
    La porte principale ouest était en vue... Bientôt, nous serons sortis de la ville... Encore quelques centaines de mètres !
    Neutre
    avatar
    Messages : 106
    Date d'inscription : 30/09/2014
    Age : 25
    Localisation : Caché.

    Caractéristiques
    Mana:
    67/500  (67/500)
    Métier: Voleur Expert.
    Niveau:
    6/720  (6/720)
    Il... Il n'avait aucune idée de comment il avait fait pour atterrir là. Du moins, il ne s'en souvenait plus. Tout se confondait. Il y a un instant, il était dans un grand endroit dont le nom lui échappait, et maintenant il se retrouvait... dehors. Oui, ça il était sûr que ça s'appelait "dehors" ou... "l'extérieur". ça voulait dire la même chose, non ? Il faisait sombre, nuit ? et des points lumineux brillaient très très haut. Qu'est-ce que c'était ? Il n'en avait aucune idée mais ça le fascinait pas mal au point qu'il marchait sans les quitter des yeux. Si c'était si brillant c'est que ça devait être important. Oui, ça le devait, les choses importantes étaient toujours brillantes ! Et donc précieuse. Son bras gauche lui laissait une sale sensation comme s'il était... sali, souillé, pourri. ça il s'en souvenait. C'était des choses mauvaises. Parfois de grandes structures cachaient les points brillants et il se retrouvait perdu. Où aller ? Que faire ? Au fur et à mesure, qu'il marchait sans but, fatigué, flemmard, il finit par mettre un nom sur ce complexe de bâtiment. D'abord maison, puis quartier, puis ville. ça lui revenait peu à peu... ça lui semblait même familier. Très familier. Il y était peut-être resté longtemps... C'était embêtant de ne plus avoir les mots.

    Il avait déchiré sa manche et l'avait enroulé plus haut au niveau de son bras. ça lui semblait être la bon chose à faire. Il n'avait pas le mot pour dire comme ça s'appelait mais ça lui importait peu, il ne voulait juste pas que cette chose noire, visqueuse que la méchante femme lui avait mit sur le bras s'étale plus. D'une certaine façon, ça puait. Et bien que ça ne lui faisait pas mal -il ne ressentait rien dans ce bras, comme s'il était inexistant- quelque chose lui disait que c'était très, très mauvais et qu'il ne fallait pas que ça se propage. C'est pour cette raison qu'il ne s'était pas déjà laissé aller à sa flemme et qu'il marchait encore et encore dans l'immense ville.

    Le nez au "vent", il tentait de repérer quelque chose de... quelque chose qui lui rappellerait... quelque chose. C'était... effectivement, très clair. Il marchait. Encore et encore. Ce fut près d'un endroit bruyant, bondé et d'où il émanait de forte odeur en tout genre, qu'il repéra ce qu'il voulait. L'arôme d'une plante amer. Il ne se souvenait pas du nom et que très brièvement des effets, mais cela voulait dire qu'il avait trouvé ce qu'il cherchait. Il continua de marcher en suivant l'effluve peu agréable, il finirait peut-être pas trouver des gens qui seraient capable de... l'aider. Il finit par délaisser les points brillants du ciel pour plonger dans l'obscurité des rues. Longer les murs. Marcher sans faire de bruit. Tout ça était inné, habituel, il ne savait même pas pourquoi il le faisait. Mais quoiqu'il en était, ses yeux de démons s'habituèrent très rapidement à l'obscurité et il ne vit que deux hommes et une personne plus petite. L'odeur semblait émaner d'une vieillard avec des cheveux blancs. Vieillard... sagesse... gentil ? Etrange logique mais elle força le petit démon à se rapprocher.

    Plus il approcher, plus l'odeur était puissante. Elle venait peut-être de son sac ? Ou alors il en avait sur lui ? Impossible à dire. Il devrait peut-être prendre le sac. Non... ça s'était mal, et s'il voulait de l'aide il devrait être gentil. Mais... Trop tard, il était trop près. Comment l’interpeller... ? Le vieillard était beaucoup plus grand qu'il ne l'avait penser. Même l'autre homme. Il tendit le bras et choppa son haut.
    - Hey, fit-il d'une voix étrangement peu assuré.

    Il lui disait quelque chose. Mais trop trop vague pour s'en souvenir. Seul son bras blessé était "humain" pour le reste, sa peau était noire écaillée, des dents plus aiguisés, des yeux rouges félins, et même les petites cornes qu'il avait ne le permettait pas de paraître plus grand. Il aurait pu sortir ses ailes pour impressionner, mais il avait trop la flemme. Il ne quitta pas le vieillard -en fait non il était plutôt jeune, il avait juste des cheveux blancs...- du regard, le plongeant même dedans.
    -... tu es... (hrp : tu peux comprendre "tuer" si tu veux)

    Qu'est-ce qu'il avait dit ? Non, ce n'était pas ça qu'il voulait dire. Il serre plus fort. Il ne doit pas partir. Un effort... Comment ça se prononçait ?
    - Ai... aide mo... aide moi.
    Gust
    avatar
    Messages : 98
    Date d'inscription : 01/10/2014
    Localisation : Dans un bar, travail

    Caractéristiques
    Mana:
    90/500  (90/500)
    Métier: Serveur/espion
    Niveau:
    5/720  (5/720)
    La petite fille s'installe à côté de Kizuë, parlant encore une fois au nom de son père. Apparemment, celui-ci aurait comme projet d'unir la forêt à Kizuë si je comprend bien. Je ne vois pas trop comment cela peut-il être fait et surtout, comment lui, peut prétendre une tel chose. Et puis franchement, quel est l'intérêt ? Il compte l'exorciser avec des plantes ? C'est ridicule, un démon ne prend pas possession de son corps et de son esprit puisqu'il est à moitié démon. Et c'est lui-même, dans sa folie meurtrière démoniaque qui tue et mange les âmes des gens. Il croit qu'il y a un monstre en lui mais c'est lui le monstre. Mais bon, ce genre de réflexion n'est dû qu'au personne de la haute et non un fils de paysanne violée. C'est cru, mais c'est la réalité. Même ayant été dans un temple où un maître y résidait pour donner des cours au petits, il ne reste pas moins qu'un produit non désiré. Je me demande si sa mère et son "père" sont encore en vie d'ailleurs.

    << La fiole ? Hum... J'avais envie de la boire moi. Bizarrement je ne pensais qu'à elle. Enfin... Il m'a guéri donc je peux bien dire que cette fiole pourrait être en remerciement. Dommage, je l'a voulais bien moi... >>

    Des personne arrive à en vouloir à la vie d'un père infirme et d'une fillette ? Qu'ont-ils fait pour subir une chose pareil ? Deux choses qui ne font de mal à personne ! Peut-être est-ce la mère de Maya voulant la retrouver ?

    Ils partent bien vite de l'auberge, se fondant dans le décor le plus possible. Malgré ça des gens semble les suivre. Bientôt arrivé vers la grande porte, en espérant ne pas y voir un garde. Tien ? Un gars saoule à cette heure. Ah non, il semble plutôt être rentré de guerre. Il est seul... Hum... Je le reconnais c'est... Aaron ! Mais que fiche-t-il ainsi ?C'est parce que Kizuë à volé ton sac c'est ça ? Il s'approche du demi-humain puis s'écroule presque sur lui avec un regard perdu, effrayé et désespéré. Il a bien dû marcher des heures comme ça, qu'est-ce qui lui ai arrivé ?

    -... tu es...

    << Hein ? Hein ? Tuer ? Quoi ? Aaron ! C'est Aaron, mais il me veut quoi ? Son sac ? >>

    Kizuë panique, ne sachant pas quoi faire.

    - Ai... aide mo... aide moi.

    Il veut que ce débile l'aide à quoi ? A le tuer ? Le petit démon en a marre de la vie ? C'est trop chiant pour un paresseux ? Le jour où Kizuë sauvera quelqu'un...

    << Il veut que je le tue ? Pour de vrai ? Pourquoi il offre son âme ? Aaaaaah mais non ! Je viens juste de faire rentrer le monstre je ne vais pas le ressortir. Et puis non, je ne vais pas me mettre à voler l'âme des démons. Mais, je ne sais rien faire en guérison de quoi que se soit... Heu... Elyas ? Help ? >>

    Les yeux de Kizuë se pose sur ceux d'Elyas, il aimerait bien de l'aide car il est totalement pommé. C'est qu'à chaque fois, c'est la rouquine de l'auberge " la clé de cidre " qui panse ses plaies. Si Elyas peut rien faire, il va falloir un autre intervenant...
    Guardian
    avatar
    Messages : 79
    Date d'inscription : 07/02/2015
    Age : 24
    Localisation : Une maison dans la forêt de Nacrym.

    Caractéristiques
    Mana:
    0/500  (0/500)
    Métier: Herboriste-EXPERT
    Niveau:
    5/720  (5/720)
    Mon épée est dans ma main quand je vois le jeune garçon sortir de l'ombre et approcher, je le laisse avancer jusqu'à ce que je voie sur son bras cette espèce de matière noirâtre et visqueuse qui pue les relents de magie sombre de la femme aux cheveux noirs ! Encore une victime de cette détraquée !
    Je rengaine mon épée et laissant Kizuë dans sa panique, j'attrape le jeune homme de ma main et lui ouvre les paupières pour examiner ses iris... Dilaté... Il a une forte fièvre, mais je le sens frissonner. Je fais appel à ma magie pour voir si je peux analyser la mélasse noire qui imprègne son bras... Mais je me heurte à une forte résistance et je me retire.
    Je réfléchis vite nous devons trouver un médecin, un vrai médecin, pas comme moi qui n'est pas une si haute pointure...
    Je fais signe à Maya, elle sait ce qu'elle a à faire, je prends mon nouveau patient par l'épaule de son bras encore sain et l'aide à tenir debout en me dirigeant vers l'auberge...

    Maya elle a mi ses mains sur ses hanches en se tenant face au jeune démon avant de lui dire avec une voix offusqué.
    "Hey! Tu es un gardien non ? Alors ton travail, c'est d'aider les gens qui en ont besoin alors aide nous à amener l'inconnu à l'auberge, on va essayer de trouver Sorath une fois qu'on aura fixé l'état de ton ami... Mais les gens qui on fait ca vont peut-être nous tomber dessus avant que Sorath n'arrive ou qu'un médecin n'arrive... Aller vient Papa est déjà trop parti devant on doit rester grouper !"

    S'exclame la Jeune fille en prenant la main de Kizuë pour le tirer en avant avec détermination.
    Je jette des regards dans les ruelles espérant que les assaillants du jeune homme blessé n'attaqueront pas maintenant sinon je ne pourrai pas combattre et fuir en même temps... Les ombres s'étirent de plus en plus, non, c'est surement une impression dû à ma crainte... J'espère.
    Neutre
    avatar
    Messages : 106
    Date d'inscription : 30/09/2014
    Age : 25
    Localisation : Caché.

    Caractéristiques
    Mana:
    67/500  (67/500)
    Métier: Voleur Expert.
    Niveau:
    6/720  (6/720)
    Qu'est-ce qu'il disait ? Qu'est-ce qu'il disait ! Le petit démon n'y comprenait vraiment rien. Quelques mots, tout au plus, mais rien qui ne formait quelque chose de compréhensible, de logique. La colère le faisait serrer de plus en plus fort le bras de l'homme au cheveux blanc. Pourquoi il ne comprenait pas qu'il avait besoin d'aide ! C'est finalement l'autre homme qui le prit en charge. De surprise et, aussi un peu de colère, le démon gronda comme un chat en colère alors qu'il commençait à faire le gros dos. Ses yeux ? Qu'est-ce qu'il voulait à ses yeux ? Les yeux... soins... Ah oui, drogue. Mais il n'est pas drogué. Non ? Si ? Cet homme, là, avait l'air beaucoup plus compétent que l'autre... Lui faire confiance... ? Lui faire confiance. Il lâche le Blanc et attrape la manche de l'autre homme. Mais il rencontra du vide. Bizarre... ça lui tira un grognement et il attrapa alors l'autre manche. Là, y avait quelque chose. C'était plutôt rassurant.

    L'homme l'entraîna justement dans la direction de laquelle il venait. Le démon le renifla sans se gêner. Plante ? Plante. C'était familier comme odeur. Les plantes et tout...
    - Me souviens... marmonna-t-il le nez dans la manche et épuisé.

    Son regard se vide, il est totalement épuisé. Peut-être... nostalgique aussi... ?
    -... rien...

    Il inspira profondément avant de s'écarter de l'homme. Il était peut-être un peu trop près... Il regarda en arrière. Etait-ce lui qui avait cette impression d'être suivi ou il l'était vraiment ? Ses yeux scrutèrent longuement les ténèbres les entourant pour finir par toiser, avec son air blasé habituel, l'homme au cheveux blanc, le Blanc. Même s'il ne l'avait pas aidé, il voulait quand même lui dire merci.
    - Débile.

    C'était bien ça le mot ? Il 'espérait.
    Gust
    avatar
    Messages : 98
    Date d'inscription : 01/10/2014
    Localisation : Dans un bar, travail

    Caractéristiques
    Mana:
    90/500  (90/500)
    Métier: Serveur/espion
    Niveau:
    5/720  (5/720)
    Kizuë ne suivit pas la suite des événements, ni même Maya qui essai de le bouger. Il n'entend même pas les quelques mots sorti de la bouche d'Aaron. Son souffle semble s'être arrêté un instant, les yeux grands ouverts, fixant l'horizon. Un point précis, droit devant-lui. Il est comme paralysé par ce qu'il voit. Pourtant, personne ne semble se comporter comme ça en voyant ce qu'il voit. Les gens dans la rue n'y prête aucune attention. Elyas, quant à lui, ne voit plus que le démon qui a perdu la raison. Maya est bien trop occupé par Kizuë.

    Sorath. Le demi-démon voit au loin le sorcier qui semble le reconnaître aussi. C'est le plus grand guérisseur de toute l'histoire de part le rang qu'il occupe et il se balade comme ça en prenant son air modeste. Ce dépravé approche avec son air confiant son futur bourreau ! Ce qu'il peut m'énerver ce type !

    << C'-... Que faire ? Il est là... Ce type arrive jusqu'à moi. Qu'est-ce que je dois faire ? Le tuer ? Pourquoi je ferais ça ? C'est lui qui... C'est lui... c'est lui qu'il faut tuer Pourquoi ma conscience penses-t-elle ça alors qu'il m'a sauvé la vie ? Je crois que je sais pourquoi je suis en vie. C'est pour le rencontrer une deuxième fois. Mais oui... C'est pour le revoir que j'ai endurer tous ça. C'est pour cela que je rêve souvent de lui ! Je le cherchais s'en m'en rendre compte ! Mais pourquoi ? Est-ce vraiment parce qu'il m'a sauvé la vie ? Parce que je voulais le remercier ? Le tuer. Que m'arrive-t-il ? Il est devant moi, il me regarde, il s'approche... C'est bel et bien lui, les cheveux gris et long, le bandeau autour de son œil gauche... Pourquoi suis-je pétrifié si j'ai devant-moi cet homme ?>>

    Sorath n'est plus qu'à quelques pas de leur position, il avance, confiant, on peut voir distinctement à présent qu'il regarde le demi-démon. Il est plus qu'à... trois pas d'eux et regarde soudainement Elyas.

    - Je veux bien le soigner mais cela va vous coûter un bras.

    ...

    Il fait de l'humour dans un moment pareil ?!!! Ils se revoient pour la deuxième fois et c'est ça qu'il commence à dire ! Alors que le monde s'agite autour de lui pour laisser passer les Guardians à cheval en son sens opposé, que le démon est de plus en plus en déclin, qu'il y a Elyas et Maya qu'il connait et qu'en plus et par-dessus tout il y a Kizuë il fait de l'humour !!!

    - On discutera dans un coin tranquille, n'est-ce pas ? Dit-il ensuite en fixant Kizuë.

    << Il est près... Bien près... Il parle avec assurance. Il me reconnait ? Oui, sans nul doute ! Comment peut-il se souvenir de moi après toutes ces années ? C'était la première fois qu'il voyait un enfant avec une envie de suicide ? Il me fait froid dans le dos... Il faut le tuer. Pourquoi cette voix s'intensifie-t-elle ? Hum... Il est à trois pas, il faut qu'il s'approche... pour pouvoir avoir une chance de le tuer. Mais qu'est-ce que je raconte ?! Cette voix... Il me semble la connaitre... Je l'avais déjà entendu... Oui, la première fois que j'ai vu cet homme. Mais... Il y a autre chose. Je connais cette voix mais c'est comme si je n'avais aucun souvenir. Je ne me souviens de rien. Je ne suis pourtant pas amnésique. Je ne comprend pas, ça a l'air au-dessus de ma porté. >>

    Il ne reste que très peu de temps avant que les Guardians arrivent avec leur fiers destriers. Il va falloir prendre une décision de suite messieurs. Enfin, pour ceux qui peuvent en prendre, n'est-il pas Aaron ?
    Guardian
    avatar
    Messages : 79
    Date d'inscription : 07/02/2015
    Age : 24
    Localisation : Une maison dans la forêt de Nacrym.

    Caractéristiques
    Mana:
    0/500  (0/500)
    Métier: Herboriste-EXPERT
    Niveau:
    5/720  (5/720)
    Je voyais Sorath avec un étonnement croissant! Ce ... Ce... Margoulin osait venir comme si de rien n'était et palabrer comme un bonnimenteur sans respect!
    Si j'avais encore une voix je lui aurait hurler de ficher le camp mais des Guardian arrivaient dans notre direction et l'état de santé de Kizuë et de l'inconnu allait de plus en plus mal j'avais l'impression.
    Je tirais le jeune inconnu et fit signe au demi démon et à ce fichus Sorath de me suivre en sifflant... Et je les guidaient vers une ruelle plus sombre pour pouvoir discuter librement de tout les évènements et clarifier la situation immédiatement!
    Comme toutes les ruelles sombres elle était étroite, peu éclairé et nous ne pouvions guère être à plus de deux de front, nombre de détritus en tout genre jonchaient le sol, les odeurs des égouts nauséabondes émanaient parfois d'un conduit y menant.
    Je parvenais enfin à trouver une fichu maison à l'air déserte, vieille batisse sans porte ni fenetre et terriblement vide et poussiéreuse, je fis entrer la petite compagnie de bras casser dans la maison et nous enfoncions jusqu'à une pièce tranquille avant de nous installer et d'attendre comment allait continuer de ce passer notre aventure qui virait de plus en plus au vinaigre.
    Je fis appel à ma magie, et une plante luminescente poussa au centre de la pièce offrant une lumière bleuté douce à notre compagnie.
    "J'en ai vraiment assez de courir et de me cacher partout dans des maison qui sentent pas bon et qui sont poussiéreuse! La maison me manque" gémit Maya avec tristesse.
    Je lui posais une main tendre sur la tête et lui calinat le cuir chevelue avec douceur pour l'aider à se détendre.
    Neutre
    avatar
    Messages : 106
    Date d'inscription : 30/09/2014
    Age : 25
    Localisation : Caché.

    Caractéristiques
    Mana:
    67/500  (67/500)
    Métier: Voleur Expert.
    Niveau:
    6/720  (6/720)
    T'as pas trop compris ce que le grissous vient de dire, ça te fais bien éclater de rire. Quelque part, loin, très loin dans les tréfonds de ton cerveau, la case humour s'allume. C'est drôle et débile. Mais si t'avais eu un peu plus d'intelligence, tu aurais largement tiré la gueule face bêtise de la chose. L'homme avec la manche, ou le bras ?, manquant t'entraînes à l'écart, dans les petites ruelles que tu longeais jusqu'à là. Les odeurs immondes te sont presque familières. Comme si t'avais passé ta vie dans les ordures... Quelle joyeuse perspective... Tu te rends comptes qu'il t'amène, ainsi que le blanc et le grissous, jusqu'à une vieille maison en ruine. ça sent la cendre. ça tu ne l'as pas oublié, heureusement. T'avais sans cesse l'impression de sentir la cendre ou quelque chose dans le genre. Tu te laissas trainer mollement, par l'homme dans la maison. La flemme t'envahissais...
    T'étais affalé sur le ventre, au sol, à les regarder mollement entrer. Dénué de toute envie de faire la moindre chose. T'as les yeux à demi-clos et tu respires la cendre. T'as comme l'impression que ça ne peux rien te faire. T'as l'impression qu'ils discutent mais t'y prêtes pas très attention. Trop de flemme...

    Son regard est soudain attiré par une lumière. Une... plante. Une plante lumineuse. Il la regarde comme si elle représentait tout un monde, un truc de valeur ultra précieux. T'avais jamais vu ça. Sauf que... t'aimais pas la nature. La plante s’embrase soudainement . Ah ? Ah oui t'étais capable de faire du feu. Les flammes montent hautes jusqu'au plafond. C'est beau... Mais... comment t'as fais ça ? Bof, pas très important. Mais tu les fais disparaître comme si elles n'étaient qu'illusion. Illusion ? QU'est-ce que c'est ? Bof, ça ne devait surement pas être important. Assis en tailleur, tu lèves un regard innocent vers l'homme à la manche manquante. Histoire de dire que c'était toi mais que ce n'était pas voulu méchant.
    Gust
    avatar
    Messages : 98
    Date d'inscription : 01/10/2014
    Localisation : Dans un bar, travail

    Caractéristiques
    Mana:
    90/500  (90/500)
    Métier: Serveur/espion
    Niveau:
    5/720  (5/720)
    Mes deux hommes de passages dans ce monde suivent Elyas jusqu'à un endroit délabré. Kizuë se met au fond de la grande pièce à vivre, dos au mur, fixant l'incarnation de ses récents cauchemars. Il se remémore surement, avec effrois, tous ce qu'il a vu de celui qu'il prénomme : " l'homme aux cheveux gris et à l’œil rouge ". Et c'est avec frayeur que le démon pense que ses cauchemars essaie de lui dire quelque chose. Il a déjà essayé de se confier à une servante mais elle ne comprenait pas. C'est d'ailleurs comme ça que je le sais. Même s'il est vrai qu'il a le sommeil agité et que quelque chose le tracasse. Peut-être a-t-il pris conscience que le message que cette malédiction essaie de lui faire passer c'est que le sorcier est la source de tous ses malheurs ? C'est un bon motif pour le haïr et le tuer. Tous ce qu'il lui manque, c'est le courage à mon sens.

    Sorath quant à lui semble serein, il ne se soucis pas du tout du fait qu'il y est des Guardians. En même temps, il pourrait prouver en un éclair qu'il est médecin et qu'il n'est ni pour eux ni pour les Gusts. Il a du monde pour en témoigner. Il regarde chaque personne de la pièce sans décrocher son sourire. Il va par la suite vers Aaron qui ne semble pas le remarquer. Il est placé derrière lui pendant qu'il était occupé à regarder Elyas, prend une grande inspiration avant de parler.

    - Je vais commencer par toi, tu m'as l'air bien intéressant. Petit démon Gust, de quel service tu es ? Glandage ? Hum... Possible. Une loque avec un petit problème plutôt agaçant. Elyas, tenez-le bien je vous pris, ce que je vais faire va surprendre un peu. Et toi aussi demi-démon tremblottant là-bas.

    Kizuë sursaute, d'un bond plutôt impressionnant montrant bien qu'il a été très surprit. Il hésite à avancer vers cet homme, la peur au ventre. Il mordille sa lèvre inférieur, les jambes toutes tremblante. Il fini par avancer, doucement, s'attendant à une attaque de sa part.

    << Pourquoi suis-je comme ça ? Il ne m'a rien fait ! Ces rêves, ou plutôt ces cauchemars... Ils me montre quelque chose de faux. C'est impossible. Mon corps agit tous seul, il se met en position défensif. Pourquoi s'attend-il a ce que je sois frappé ? Il n'a aucune raison de le faire ! Aucune... Aucune...>>

    Kizuë fini par chopper Aaron par le bras puis l'autre à l'aide D'Elyas. Sorath prend donc l'épée d'Elyas et leur demande de tendre le bras d'Aaron au maximum sans l'écarteler.

    - M-Mais pourquoi ? V-vous...

    - Ne jamais discuter les ordres d'un médecin lorsqu'il travail, vous voulez que le guérisse n'est-ce pas ? Comme je ne suis pas un barbare et qu'au pire, si vous n'avez pas assez d'argent je pourrais toujours avoir autre chose en plus en échange, je vais faire ça propre et il sera comme neuf ! Alors tendez-lui son bras avant que ce maléfice n'atteigne son épaule.

    Oh ? Un Sorath qui joue le monsieur furieux. En tout cas, ça marche puisque Kizuë lui obéis sans broncher. Qu'en est-il d'Elyas ? Sachant qu'il est clair qu'il va lui couper le bras ? Se serait drôle que les deux leur barre la route, j'aime bien voir Sorath en colère. On dirait vraiment un démon quand il est comme ça, alors qu'il pratique la magie blanche. Non, je crois que le pire, si cela se passe comme Sorath le prévoit, c'est leur tête en voyant Sorath utiliser sa magie au niveau maximum. Ce qui va drôlement l'épuiser mais il lui en restera bien assez pour Kizuë par la suite si il le soigne. Car tous cela peut bien avoir une toute autre tournure si l'heure est venu... J'ai hâte de voir ça !
    Guardian
    avatar
    Messages : 79
    Date d'inscription : 07/02/2015
    Age : 24
    Localisation : Une maison dans la forêt de Nacrym.

    Caractéristiques
    Mana:
    0/500  (0/500)
    Métier: Herboriste-EXPERT
    Niveau:
    5/720  (5/720)
    Que cherchait donc à faire ce fou de Sorath? Je comprenais rien à ce qu'il racontait ! Enfin, il doit avoir la magie suffisante pour soigner le démon, et comme je le craignais cela passait par une amputation...
    Je me tournais vers le guardian en le fixant dans les yeux avant de mettre la main de ma fille dans la sienne et de le pousser un peu sèchement hors de la pièce en lui faisant comprendre de ne pas y venir avant que je vienne le chercher.

    Je m'agenouillais ensuite près du jeune démon et saisie son bras, un haut de coeur me menaçai au contact de cette substance répugnante qui le souillait, mais je tint bon attendant Sorath. Ma magie commençait à opérer, de fines racines couraient sur une craquelure du sol jusqu'au bras empoisonné... Je commençais à chercher une idée.

    Séparé, la chair de la substance ? Trop long et complexe... Trouver un composé végétal que la substance craindrait ? ... Trop aléatoire et dangereux... Je soupirais et fis grimper les racines jusqu'au limite de l'épaule du pauvre malade. Lorsque ce serait le moment, les racines agiraient comme un garrot et je laisserais une toile de feuille pousser pour contenir la plaie et empêcher une hémorragie. Les feuilles de pansmenthe seraient parfaites, elles contiennent naturellement un anti douleur assez standard mais généralisé.

    Cette substance est si étrange... J'ignore si elle est organique... Ou... Autre. Elle dévore les tissus mais si lentement. Pourquoi? Est-ce un poison naturel? Magique? Synthétique?
    Perdu dans mes réfléxion je ne sentais pas l'air frais de la nuit me faire frissonner en accentuant son effet sur les perles de sueurs sur mon front. Je me repris et après une dernière prière au étoiles visible par un trou du plafond je fixais Sorath.

    Vite, dépêche toi Sorath! J'entends des mouvements à l'extérieur ! Je le pressais du regard, prêt à agir pour sauver un homme inconnu que beaucoup considèrent comme des vermines maléfiques... Je dois avoir un problème sang et cendre !



    Neutre
    avatar
    Messages : 106
    Date d'inscription : 30/09/2014
    Age : 25
    Localisation : Caché.

    Caractéristiques
    Mana:
    67/500  (67/500)
    Métier: Voleur Expert.
    Niveau:
    6/720  (6/720)
    Petit démon ? Il leva la tête et se dévissa un peu le cou pour voir d'où venait ces mots familiers. L'homme au cheveux blanc. Il a l'air sacrément grand de ce point de vue. Grand et un peu effrayant. Il a une odeur un peu étrange. Ou alors c'est l'odeur de son bras. Oh ? C'est remonté un peu plus haut qu'au coude et toute la main. Il renifla comme un chien renifle un objet étrange et écarquilla les yeux devant la puanteur. On aurait dit de la chair en décomposition. Eurk.

    Pendant qu'il était occupé, les deux autres hommes s'étaient postés derrière lui et le tenait. Le tenait ? Il les regarda chacun à leurs tours. Ils avaient l'air tendu. ça se sentait même. Il dilata ses pupilles en observant celui qu'il avait prit pour un papy. Il accéda à un autre niveau de vision, plus démoniaque, plus bestiale. Ses pupilles n'étant plus que deux minuscules fentes. Mais il en perd le contrôle rapidement. Pas habitué, trop chiant à tenir. Il couine en sentant quelque chose se refermer sur son épaule gauche. Parce que son bras, qu'on soit clair, il ne le sentait absolument pas. Enfin, ressentait. Il tenta de bouger le bras, rien. Il tenta de bouger l'autre, un peu mieux mais bof aussi. ça le fit grogner. Il tenta de nouveau de bouger son bras gauche, mais la racine -c'était ça le nom de ce truc ?- l'en empêchait.

    Il se mit à le mordre vu qu'il avait les deux bras immobiliser. Mais... Qu'est-ce que c'était chiant de faire ça. Il s'acharne de plus belle, prêtant plus attention à la racine qu'aux deux autres. Enfin... Jusqu'à ce qu'il se rappel que c'était l'homme qui avait invoqué les racines. Il releva la tête, un goût écœurant de menthe en bouche. Il grogna vers lui. De plus en plus fort. Comme un chien prévenant qu'il allait mordre si on s'approchait d'un pas de plus.
    Gust
    avatar
    Messages : 98
    Date d'inscription : 01/10/2014
    Localisation : Dans un bar, travail

    Caractéristiques
    Mana:
    90/500  (90/500)
    Métier: Serveur/espion
    Niveau:
    5/720  (5/720)
    Le pauvre humain entouré par les autres créatures ne sait plus où donner de la tête. Il est vachement occupé entre sa fille, Kizuë, Aaron et Sorath. Vouloir gérer cette petite troupe est compliqué. Deux malades, une gamine et Sorath ( parce que oui, pas la peine d'essayer de décrire Sorath, c'est... Sorath ! ) il n'a pas fini. Il a bien du courage le Elyas ! Oh oh ! Il prend donc les choses en mains. Il passe la petite à cet incapable de Kizuë. Bon choix. Mais, que fait-il ? C'est quoi ces plantes qui entour une partie du démon ? Comme si les plantes refaisait un bras. Cela a pour effet d'énerver le sorcier. Je comprend qu'il n'aime pas qu'on ne lui fasse pas confiance mais... Sorath, si seulement tu m'entendais quand je te parlais... TU FERAIS MOINS DE CHOSES AUSSI INSENSÉES ! Vieux dégénéré ! C'est pas vrai... Il l'a fait...

    << J'ai la fille, bon heum... Je ne sais pas m'y faire avec les enfants moi... Ce n'est pas mon truc. En même temps, je n'aime pas grand chose en particulier. Si on regarde ma vie, on dirait que mon truc c'est aimer être maltraité. Je crains. Je suis tellement impuissant. Même être avec une petite fille je ne sais pas comment me comporter. >>

    - Vaut mieux pas que tu regardes, tu vas avoir des cauchemars après.

    << Je la garde dans la pièce d'à côté, toujours sa main dans ma mienne. Je ne sais pas trop l'air que je dois faire. La rassurer peut-être ? Je ne sais rassurer les gens. >>

    - Tu es bien plus courageuse que moi en tout cas. << Je marmonne : Peut-être parce que tu as un vrai père... >> Et si tu me disais comment est ton papa ? << Je m'essaye à un sourire. >>

    Sorath vient de trancher le bras du démon, il n'a laissé que même pas deux tailles de pouces jusqu'à l'épaule. Il pisse le sang mais cela ne retire pas la concentration de Sorath. Une main tien le démon et l'autre l'aide. Il va lui recréer son bras. C'est normalement impossible pour quelqu'un mais Sorath est un grand maître guérisseur. Même si recréer demande une énergie folle, il est capable de le faire. Les os se reforme tous, de manière rapide et bientôt on peut voir le squelette d'une main. Il vient ensuite les muscles avec de plus en plus de crie de douleurs. Sorath lui fourre un foulard dans la bouche, d'un geste rapide et net. Peut à peut le bras prend une forme que l'on connait, jusqu'à être un bras humain, totalement recrée. Il ne le fait pas paraître mais le sorcier sent son énergie affaiblit, il transpire un peu, essoufflé comme s'il avait courut de Cassandre au plaines de Leï. Il a encore de la magie en lui, il est costaud, mais il n'a pas vraiment l'habitude de tous recréer. Comme le bras était infecté et qu'il ne peut enlever les sceaux, il n'y avait qu'une seule solution pour qu'il ai son bras. Il se rend compte qu'il est au sol, le démon sous lui et Elyas le tenant tant bien que mal. Une position très étrange. Il se relève vite mais fait quelque pas en arrière.

    - A l'avenir, prend soin de ton corps maudit démon. Ordonne le sorcier.

    Il revient vers lui puis lui sonde son cerveau. Il tique, voyant qu'il ne peut rien faire pour sa mémoire car aucune connexion n'est endommagé. Kizuë rentre, entendant que tout est terminé vu que l'autre démon ne crie plus. Et regarde l'exploit devant ses yeux.

    - Cela va vous coûtez chère, je vous préviens.

    Kizuë prend l'argent dans son sac et lui donne toute la somme de la bourse d'Aaron. Il s'approche du sorcier, la bourse à la main et ressent un malaise. Il tremblote des jambes et se retrouve paralysé. Soudain, les idées de tuer Sorath lui reprend. Il reste figé, alors que le sorcier prend sa bourse. Il acquiesce d'un signe de la tête en l'ouvrant puis la met dans sa poche de manteau. Qu'... Qu'est-ce que... Hein ?!!!



    Sorath s'est téléporté, dans un endroit inconnu, laissant le poignard dans le cœur de Kizuë qui semble sans vie. Et lorsqu'il disparut, les guardians entrent dans la pièce à cause des cris d'Aaron et regarde la scène.  

    HRPG :

    A partir de ce moment-là de l'histoire tous le monde peut répondre au sujet si Elyas et Aaron veulent bien. Faite passer le message aux autres ! Si quelqu'un veut intervenir il peut. ( sinon tant pis hein :P ) Si vous avez des questions : MP moi ;)
    Guardian
    Contenu sponsorisé

      La date/heure actuelle est Ven 20 Oct - 4:16