Premier contact avec les Gusts

    Partagez
    avatar
    Messages : 79
    Date d'inscription : 07/02/2015
    Age : 24
    Localisation : Une maison dans la forêt de Nacrym.

    Caractéristiques
    Mana:
    0/500  (0/500)
    Métier: Herboriste-EXPERT
    Niveau:
    5/720  (5/720)

    Premier contact avec les Gusts

    Message par Elyas Dakeyras le Dim 11 Oct - 14:39

    Je me suis éloigné de mon foyer, il faisait nuit et ni les étoiles ni la lune ne sont d'un grand réconfort dans la noirceur des ténèbres et l'obscurité des sous-bois. Les animaux de la nuit couraient dans les fougères, faisaient frémir les buissons en émettant des piaillements parfois lugubres.

    Maya était malade et elle avait besoin d'une plante qui n'était visible que de nuit, une plante que je n'avais pu cultiver dans mon domaine, j'ignore encore malgré mes recherches sur elle pourquoi cette plante luminescente refuse de pousser malgré mes soins.

    J'arpente donc la forêt, mes bottes de cuir faisant un minimum de bruit sur le tapis de feuille-morte de l'automne, je tiens une torche dans la main droite, son aura dorée éclaire mon environnement sur deux à trois enjambé.

    Je perçois des animaux fuir la lumière de ma torche à ma gauche, mais ils fuient vers ma droite, comme si je n'étais pas la seule menace dans la zone, intrigué, je remonte dans la direction d'où provenaient les animaux.

    Je remonte vers la source de l'agitation de la vie animale, je sens une partie de l'esprit sauvage de la forêt qui s'agite, qui éprouve de la peur et de la colère... Qui mets ainsi l'esprit sauvage en colère ?

    Je débouche sur une clairière, je ne cherche pas vraiment à être discret, inutile de passer pour un potentiel assassin envers le visiteur. La lune éclaire légèrement la clairière de manière assez agréable, surtout avec son reflet dans le petit étang.

    J'aperçus la personne qui provoquait toute cette agitation... Une silhouette, une femme, les cheveux courts et noirs encrent. Elle avait un regard assez dérangeant et angoissant.

    Je levai un peu ma torche en penchant la tête sur le côté en observant la femme face à moi, je décelais... Son souffle, oui, sa poitrine se soulevaient de manière imperceptible, mais de façons rapides, avait-elle pratiqué une sorte d'entraînement physique ?

    Je plantai la torche au sol pour libérer ma main unique et je fis un signe de main pour montrer ma bouche et la couvrir pour faire comprendre que je ne parlais pas....

    J'attendis la réaction de la femme en face, qui était-elle et que faisait-elle ici ? Le poids de mon épée d'acier à ma hanche gauche me rassurait quelque peu même si je me doutais qu'elle ne soit pas suffisante pour arrêter la femme.

    Je me désignais de la main puis fis un signe avec mon majeur et mon index pour imiter une marche pour demander si je pouvais approcher, en effet à quelques pas de la femme, je voyais la plante luminescente qui allait permettre de guérir plus facilement Maya de son infection gastrique.
    Neutre
    avatar
    Messages : 351
    Date d'inscription : 07/09/2014
    Age : 25
    Localisation : Derrière toi

    Caractéristiques
    Mana:
    196/500  (196/500)
    Métier: Grand Maître Assassin
    Niveau:
    9/720  (9/720)
    Hrp : Ce qui est entre guillemet appartient au palais mental : tu ne peux donc pas entendre les discussions entre Caly et Andras.

    Il faisait nuit noire et voilà plusieurs heures que Calypso s’entrainait au bord de cet étang. Le regard porté vers l’horizon, elle essayait de suivre avec attention l’enseignement d’Andras. Mais cela n’était pas aussi simple qu’il n’en paraissait. Le pou haletant, la jeune femme fit une courte pause et la discussion dans le palais mental reprit :

    « - Mais non Caly, ce n’est pas comme ça qu’il faut procéder : l’utilisation des sceaux est une magie ancienne ! Elle requière de la patience et de la concentration. User de ta fouge voir de ta rage te bloque dans le contrôle du sceau que tu veux imposer.

    - Et je suis sensé me calmer comment ? Je te rappelle que ma motivation première est l’envie de tuer tout ce que je croise.

    - C’est justement ça qui te fait défaut. Pour imposer un sceau, il ne faut pas avoir de motivation. Le secret c’est laisser l’énergie couler dans tes veines jusqu’à la ressentir au bout de tes doigts. Une fois cela fait, tu n’as plus qu’à la focaliser sur un même point pour cibler une zone que tu souhaites scellés. Comme je t’ai déjà expliqué, le taux de réussite d’un sceau dépend aussi de la zone que tu cibles. Un mauvais ciblage entraîne l’échec de ton sceau et amène seulement les effets secondaires qui peuvent être au final un handicap plus pour toi que pour ton adversaire.

    - C’est pourquoi on s’entraine sur l’eau depuis des heures ?

    - Navré mais nous n’avons pas de cobaye. Et puis à vrai dire, pour le moment, ce qui compte, c’est la mécanique du sort que tu jettes Caly. Tant que tes ondes seront irrégulières, tu n’arriveras pas à grand-chose. C’est pourquoi, cet étant nous ai d’une grande utilité, il te permet de visualiser tes progrès.

    - Très bien continuons dans ce cas. »

    Mais avant que Calypso ne reprenne son entrainement, elle remarqua l’aura d’une personne non loin d’ici.

    « -Je crois que nous ne sommes pas seuls Andras. On a peut-être un cobaye.

    - Va y doucement avec lui, on ne sait pas de qui il s’agit »

    Calypso tourna la tête et aperçut une silhouette dans le noir. Un homme grand et svelte se tenait la debout presque souriant. L’inconnu mis sa main sur sa bouche comme pour lui indiquer son handicap. Puis celui-ci demanda l’autorisation d’avancer. L’assassine remarqua rapidement l’épée qu’il avait à sa ceinture. A partir de ce moment-là, elle décida d’agir :

    Bondissant tel au fauve avec une vitesse incroyable, Calypso sortit son Tanto puis se glissa derrière l’homme. D’un coup sec, l’assassine trancha la ceinture de l’arme de l’inconnu qui finit par terre provoquant un grand bruit métallique. Pour finir la jeune femme plaça son arme sous le coup de l’homme et s’adressa d’un ton menaçant voir presque satisfait de devoir tuer quelqu’un :

    - Ecoute moi bien, fort heureusement pour toi, tu es déjà muet, je n’aurais pas à te trancher la langue pour que tu te taises à jamais. Si tu souhaites garder la vie, fait immédiatement demi-tour sans te retourner, ou crois moi je n’hésiterais pas une seule seconde pour achever ta souffrance.
    avatar
    Messages : 79
    Date d'inscription : 07/02/2015
    Age : 24
    Localisation : Une maison dans la forêt de Nacrym.

    Caractéristiques
    Mana:
    0/500  (0/500)
    Métier: Herboriste-EXPERT
    Niveau:
    5/720  (5/720)
    Je fus extrêmement surpris, je dois l'avouer, les voix discordantes de la forêt m'avaient pourtant mis en garde contre la présence étrangère, mais j'avais eu un naïf espoir que la forêt soit abusée par sa peur secrète de voir des démons investir ses sous-bois.

    Malgré tout mon optimisme les faits étaient là, juste sous ma gorge, la femme était une ennemie de la forêt et elle ne pouvait continuer d'en arpenter les sentiers. De plus, je ne compte pas mourir et laisser ma fille seule dans ce vaste monde cruel.

    Je fermais les yeux considérant l'offre de la femme avant de me permettre un sourire, une brise fraiche me caressais les cheveux d'un brun sans défauts, j'en apprécia chaque seconde. Je sentis le sang qui coulait dans mes veines prendre de la vitesse, puis je sentis la sève de mon symbiote se mêler à l'écarlate de mon sang avant de sentir une force nouvelle m'envahir.
    La lune était belle ce soir...

    Je réagis sans prévenir, avec une violence propre au mélange entre mon esprit et le symbiote végétale. Un grondement monta du sol fertile de la forêt alors qu'une racine de la taille d'une cheval et de l'épaisseur d'une cuisse sortis de la terre pour commencer à frapper la femme impur, profitant de l'occasion, je m'écarta de la femme et me retourna pour lui faire face alors que mes iris devenaient d'un vert lumineux et que le symbiote se déployait jusqu'à mes cordes vocales pour me permettre de pousser un rugissement inhumain.

    J'avais peur, chaque fois que je laissais la forêt prendre le contrôle même brièvement, je perdais un peu plus de mon humanité. Chaque fois, la présence du symbiote devenait plus visible... Mais pour l'heure, alors que le souffle froid des brises nocturnes faisaient danser ma veste noire, un bras végétal remplaça mon bras gauche manquant, un bras plus semblable à une tentacule végétal qui finissait sur une sorte de lame recourbée étrange venant terminé le nouveau membre.

    Ma main droite puisa dans ma propre magie pour faire quelque chose que je n'avais jamais tenté, mais que la forêt me laissa apprendre pour me défendre, identifiant la femme face à moi et au symbiote, comme une ennemi mortel de l'esprit sylvestre.
    La magie amena à moi plusieurs morceaux d'une écorce dure comme le fer pour m'en parer comme une armure qui se colla à ma peau en déchirant mes vêtements et dévoilant un peu plus de ma nudité.

    Une voix déformée par la présence du symbiote provenu alors de moi :

    "Guts... C'est toi qui vas nourrir mes graines de ton sang et des tes os!"


    Récapitulatif magique:
    Liane folle: 10 point de mana,
    Bras gauche végétal: 30 point de mana
    Armure d'écorce: 20 point de mana

    10+30+20= 60 point de mana restant 30/90 point de mana
    Neutre
    avatar
    Messages : 351
    Date d'inscription : 07/09/2014
    Age : 25
    Localisation : Derrière toi

    Caractéristiques
    Mana:
    196/500  (196/500)
    Métier: Grand Maître Assassin
    Niveau:
    9/720  (9/720)
    Hrp : Tu ne peux pas savoir que je suis Gust, ce n’est pas marqué sur mon front ah ah :p Pour le reste la MJ a du t’expliquer pour l’utilisation de ton mana et de ta fatigue sous cette forme végétale ! Sur ce, je vais continuer le RP en espérant que ça te plaise Very Happy

    Alors que leur adversaire semblait petit à petit se transformer pour quelque chose de plus organique, la conversation reprit dans le palais mental :

    « - J’ai comme un mauvais pressentiment Caly, reste tout de même sur tes gardes, on ne sait jamais.

    - Pour qui me prends-tu Andras, ne me sous-estime, pas veux-tu ? »

    La créature dans un état second se mit même à s’exprimer à voix haute :

    - C'est toi qui vas nourrir mes graines de ton sang et de tes os!

    « - Très intéressant, je sens qu’on va bien s’amuser.

    - Tu peux me renseigner sur notre Adversaire Andras ?

    - Ce que je peux te dire, c’est que ce n’est pas un de mes confrères démon possesseur et cela joue en notre avantage : notre jeune ami ne doit pas avoir l’habitude de cette forme symbiotique. De ce fait, garder cette forme doit lui demander une réserve de mana gigantesque ! Quand je vois l’énergie qu’il me faut pour me maintenir en toi, je ne peux comprendre les dangers des surcharges magiques. Et j’ai bien peur que notre adversaire n’en soit pas encore conscient. Le temps joue en notre faveur. Il suffit de faire durer le combat assez longtemps pour s’en débarrasser.

    - Dois-je te rappeler Andras que nos réserves de Mana sont aussi actuellement en surchauffent ?

    - Je n’ai pas oublié, il va falloir que tu te passes de moi sur ce coup-là.

    - Qu’il en soit ainsi, je crois que je vais procéder à une légère taille : il est bon d’éradiquer les mauvaises herbes.

    - Une dernière mises en garde, il est possible que la puissance de notre adversaire soit accrue, ne le sous-estime pas. »

    Son adversaire dans un état second n’avait pas encore lancé l’attaque. Cela était bien la preuve qu’il n’était pas un combattant et que surement ce nouvel état lui demandait de puiser une concentration tellement importante qu’il ne pouvait rien faire d’autre…

    Calyspo affichant un sourire sadique se mit en garde, puis ajouta :

    - Qu’il en soit ainsi, si tu souhaites te frotter à moi, je te ferais passer l’envie de recommencer à l’avenir.

    Sur ses belles paroles, l’assassine se jeta de toute ses forces contre l’homme plante. Le combat fit rage de plus belle et Calypso prit soin de faire courir son ennemie afin que sa fatigue soit plus importante. Tout en continuant de lui porter des coups à l’aide de son Tanto, la jeune femme ajouta :

    - Pauvre fou, tu finiras épuisé avant que tu t’en rendes compte. Si tu te rends maintenant, j’étudierai ta condition. Après tout, je n’ai pas de contrat sur ta tête. Même si j’avoue, te tuer me ferai plaisir.



    Hrp : Réserve de mana quasi nul
    avatar
    Messages : 79
    Date d'inscription : 07/02/2015
    Age : 24
    Localisation : Une maison dans la forêt de Nacrym.

    Caractéristiques
    Mana:
    0/500  (0/500)
    Métier: Herboriste-EXPERT
    Niveau:
    5/720  (5/720)
    La colère de la forêt était un torrent dont j'avais peine à rester la tête hors de l'eau, le combat entre l'ennemi de la forêt et moi devenait féroce. Mon symbiote s'aidant de connaissance théorique en ce qui concerne les combats agissait plus avec force et brutalité dans des attaques d'une puissance démesuré pour écrasé sous ses attaques la créatures d'en face qu'avec un véritable savoir faire militaire.

    Je n'avais que peu de connaissances militaire, mon père adoptif malgré son enseignement n'était pas un élite de soldat mais j'en savais assez pour comprendre où voulais en venir mon adversaire, m'épuiser pour pouvoir m'achever. Mon armure d'écorce malgré sa robustesse digne du meilleur des fer de forgeron, commençait à se fissurer, certaines plaques avaient éclaté sous les assauts précis et puissant de la combattante aux yeux rouges sang, sa courte lame était redoutable.

    Je dû faire appel à une puissance de volonté énorme pour reprendre le contrôle de mon propre corps, repoussant l'esprit du symbiote en gardant sa présence proche... Ce fût dur, la colère en torrent du symbiote généré par l'esprit sylvestre était d'une intensité exceptionnelle. Ma volonté fût un barrage pour contenir cette colère et reprendre la contrôle, néanmoins le symbiote, relais de la forêt, continuait de pouvoir utiliser mes cordes vocales qu'il avait temporairement reconstruite.

    je fit l'état des lieux de mes blessures, plusieurs plaques d'écorces protectrices avaient cédé et étaient détruite, éparpillé au sol. J'avais des entailles parfois profondes au bras droit et à la hanche gauche, mon bras gauche végétal était maintenant endommagé....

    Alors que je reprenais mon souffle quelques secondes pendant que parlait mon adversaire je souris, me rendre? Jamais je ne pourrais. C'est mon foyer ici, et mon adversaire est une présence que la forêt ne tolère pas, une présence sombre et malfaisante...

    Le sang coule et se mêle à la sève.:

    Je sentis les cordes vocales végétales s'agiter dans un grognement guttural comme venu d'une grotte.

    "Tu n'est pas la bienvenue ici!... Le sang coule dans tes racines et tes feuilles, tu est souillé de la sève des innocents, ton âme n'est que nuit sans aucune lumière pour nourrir les feuilles de la bienveillance... Quitte les frontières de nos racines!"

    Je ne chargea pas, pas encore... La forêt avait vu beaucoup de combat, des connaissances théorique sur le sujet, à moins d’utiliser ces informations à mon avantage. Je fixait les yeux de la jeune femme en face, je réarma mon bras gauche pour couvrir une partie de mon torse et marcha droit sur elle, sans courir, puisant dans une partie de ce qui me restait de magie pour attirer à moi une racines du sol fertiles, aussi dur que du fer de qualité, cette racine pris la forme d'un sorte de lance noueuse aux deux extrémité éffilé.

    Je n'étais qu'a quelques pas de la femmme quand je lança une première attaque, mon bras droit parti en avant la pointe de mon arme végétal vers le coeur de mon adversaire, alors que je savais que cela ne marcherait pas je lançais mon bras gauche pour faire un tour complet dans le sens inverse des aiguilles d'une montres, le bras acéré de végétaux fit un arc de cercles qui ce dirigea droit sur la femme avec la puissance du mouvement pour l'accélérer...

    Toi et moi ce n'est pas finis!

    Les tambours de guerre résonne!:

    HRP: Lance végétal, 20 point de mana, restant 10/90 de mana
    Neutre
    avatar
    Messages : 351
    Date d'inscription : 07/09/2014
    Age : 25
    Localisation : Derrière toi

    Caractéristiques
    Mana:
    196/500  (196/500)
    Métier: Grand Maître Assassin
    Niveau:
    9/720  (9/720)
    «  - Et bien Calypso, ça commence à s’éterniser non ?

    - J’en ai bien l’impression, mais c’est tellement drôle, ça fait longtemps que je ne m’étais pas autant amusé !

    - Peut être bien, mais si j’étais toi, je ne me risquerais pas à faire durer le combat pendant des heures.

    - Et pourquoi ça ?  Tu es bien trop peureux Andras, ça va bien se passer. »

    Mettant fin à la conversation mentale, Calypso s’arrêta deux minutes pour souffler, mais son ennemie n’avait pas l’air d’avoir envie de s’arrêter. Le pas tranquille, l’homme commença à avancer vers l’assassine. La voix qui semblait provenir du résultat de sa mutation s’exclama :

    - Tu n'es pas la bienvenue ici!... Le sang coule dans tes racines et tes feuilles, tu es souillées de la sève des innocents, ton âme n'est que nuit sans aucune lumière pour nourrir les feuilles de la bienveillance... Quitte les frontières de nos racines!

    La jeune femme ne put s’empêcher d’esquisser un sourire remplit d’envie de tuer. Elle répondit :

    Un sourire confiant:


    - C’est un très bel espoir que tu as là, mais je ne partirai pas avant de t’avoir tué.

    « - On va procéder autrement Andras.

    - Qu’est-ce que tu entends par là ?

    - Il est temps de passer de l’approche théorique à l’approche pratique.

    - Non Caly, ce n’est pas une bonne idée […] »

    Mais Andras n’eut pas le temps de finir son avertissement : la jeune femme tranquillement rangea son arme et nargua son adversaire. L’homme ne se dérouta pas. Calypso qui avait compris la diversion de son ennemi ne bougea pas attendant le moment fatidique. Lorsque l’attaque en arc de cercle se rapprocha d’elle, Calypso se laissa légèrement éraflé pour à son tour pouvoir lui saisir le bras. Une fois cela effectué, l’assassine s’exécuta :

    - Sceau d’anti magie.

    La marque apparut sur le bras de son adversaire et pour la première fois, la jeune femme réussit parfaitement l’imposition de sa magie sur un adversaire. L’effet fut immédiat et sans retour : son adversaire ne pouvait dorénavant plus utiliser sa magie, et donc sa forme végétale… Pour conclure, Calypso donna un grand coup de genoux pour le faire tomber.

    Sceau:


    « - Et bien tu vois Andras, ce n’était pas si compliqué que ça au final.

    - Je ne sais pas si je dois te féliciter ou te maudire.

    - Voyons, depuis le pacte que nous avons conclu, je suis maudis depuis bien longtemps.

    - Ce n’est pas le moment de plaisanter, l’heure est grave. Essaye donc de bouger un bras.
    - Sans problème ! »

    La jeune femme s’exécuta mais à son grand étonnement, elle ne pouvait plus soulever ses bras. C’est comme si ses membres étaient figés vers le sol.

    « - Mais qu’est ce qui m’arrive Andras ?

    - Tu es en surcharge magiques. Un sceau de cette puissance demande une quantité de mana vraiment très important. Et notre entrainement nous à bien affaiblit. Je t’avais dit de ne pas utiliser la magie, mais il faut toujours que tu en fasses qu’a ta tête.

    - Super, et je suis censé le tuer comment maintenant ?

    - Ca va être difficile puisque tu ne peux plus soulever les bras.

    - Très bien, on va essayer de ruser. »

    Calypso se tournant vers son adversaire au sol et s’exprima :

    - Bien, il est encore temps de faire marche arrière. Je n’ai pas de contrat sur toi et tu pourrais être un allié utile à l’avenir. Si tu pars maintenant, je ne tuerai pas ce soir et ne m’attaquerait pas à ta progéniture. Tu ne vas pas me faire croire qu’un homme se bat avec cette rage pour protéger uniquement la forêt ? Je suis sûr que si je cherche un peu, je vais tomber sur ta femme et tes enfants. Il est temps que tu penses à eux, va les rejoindre avant que je ne me décide à vraiment passer à l’acte.
    avatar
    Messages : 79
    Date d'inscription : 07/02/2015
    Age : 24
    Localisation : Une maison dans la forêt de Nacrym.

    Caractéristiques
    Mana:
    0/500  (0/500)
    Métier: Herboriste-EXPERT
    Niveau:
    5/720  (5/720)
    J'avais sous-estimé mon adversaire sa magie était puissante et elle m'avait imposé un sceau qui avait repoussé ma gaie et mon symbiote dans une léthargie profonde... Je n'avais plus que mon pieu de bois dans la main droite, mon bras végétal, c'était lui dissout sous l'effet du sceau. Je sentais toujours l'esprit de la forêt, mais sans le symbiote ce n'était que des émotions et non plus des pensées précise que je percevait.

    Je n'avais plus que mon pieu de bois dans la main droite, mon bras végétal, c'était lui dissout sous l'effet du sceau.

    J'étais essoufflé, ma force physique se dissipait comme la brume au soleil... Je vais devoir me replier, je ne peux pas la vaincre sans magie alors qu'elle est encore en un seul morceau... Je sens le vent qui rafraîchit mon visage en sueur et mes muscles brûlant sous les efforts que je leur ai demandé... Un instant...

    La femme, elle ne bouge plus et... Oui, un éclair de surprise, ses bras son... C'est peut-être un piège. Pourquoi ne dégaine-t-elle pas à nouveau son arme pour venir finir le travail ?
    Elle commence à me parler, pourquoi me parle-t-elle à nouveau... Le ton à changé... Oui, un éclair de surprise, ses bras son... Elle semblait plutôt joyeuse à l'idée de me liquider il y a encore deux minutes et soudain, elle avait un cas de conscience ?
    La menace voilée qui vient après me fait voir rouge, tu oses menacer la vie de ma fille ! Tu menaces de la traquer et de lui voler sa vie et son innocence ! Oh ca non, tu va quitter mes terres ! Je ne te laisserais pas rôder plus longtemps ici, toi dont la valeur ne vaut même pas une poignée de cendre.

    Mon visage se crispe de colère, mes dents se sert en grinçant, ma main se ressert sur le pieu de bois et mes jambes avancent vers elle. Je ressens tout autours de moi la colère de l'esprit de la forêt qui monte, les arbres s'agitent sous l'effet de force invisible, les feuilles bruissent avec brutalité tout autours de l'étang avec une haine qui transpire jusque dans l'air lui-même.
    Je sens mes jambes céder et je me retrouve à genoux, je pousse un grognement inarticulé et me relève en continuant d'avancer lentement... Je ressens tout autours de moi la colère de l'esprit de la forêt qui monte, les arbres s'agitent sous l'effet de force invisible, les feuilles bruissent avec brutalité tout autours de l'étang avec une haine qui transpire jusque dans l'air lui-même.

    Plusieurs dizaines de bruits de branches craquant avec la même force que des os brisée parviennent à mes oreilles et je me permet un coup d'œil à l'orée des arbres pour voir que sous les arbres agité de spasme de colère, une petite meute de loup est arrivé, comme appelé par la forêt qui est intensément angoissé.

    Je suis marqué par la forêt, je suis un des leurs... Pas elle... Elle est un intrus menaçantes que la forêt veut repousser... De part sa nature même, la forêt veux sa mort. J'ai ressentis une soif de mort et un relent d'aura démoniaque avant qu'elle ne me coupe de ma magie.

    Les canidés avancent... Pas après pas dans une lenteur lugubre leurs grognements en accord avec les bruissements haineux des végétaux en colère.

    Pas après pas dans une lenteur lugubre leurs grognements en accord avec les bruissements haineux des végétaux en colère. Je plante mon pieu au sol et la désigne du doigt en faisant un signe de main universellement connus signifiant de manière simple :" part !"
    Neutre
    avatar
    Messages : 351
    Date d'inscription : 07/09/2014
    Age : 25
    Localisation : Derrière toi

    Caractéristiques
    Mana:
    196/500  (196/500)
    Métier: Grand Maître Assassin
    Niveau:
    9/720  (9/720)
    Les animaux vivent en toute quiétude et seuls leurs cris résonnent et troublent le calme qui règne constamment dans ces lieux. Le vent mugit dans la nuit en une longue plainte lugubre à hérisser les cheveux sur la tête de ceux qui auraient la chance de s’y aventurer.

    La forêt sombre dans laquelle pénètre peu de lumière malgré le temps éblouissant et le climat installé sur cet endroit évoque les bois des contes de fées. Cependant personne ne s’y perd car les seuls habitants présents sont les insectes et les animaux qui le connaissent complètement. Les petits animaux : mammifères, reptiles, y construisent leurs territoires.

    Mais cette forêt est loin de ressembler à une jungle. Des renards se glissent entre les arbustes à la recherche de proies. Des loups se promènent en meute maîtres craints des autres animaux. Des cerfs superbes broutent de l’herbe et montrent avec défis leurs bois. Des écureuils bondissent de branche en branche pendant que des paresseux s’y pendent de leurs longs bras poilus.

    Malgré leurs différences et leurs particularités, ces animaux vivent dans la tranquillité. Si un visiteur tend l’oreille, il peut entendre le clapotement de l’eau derrière des buissons épais, provenant d’un étang, une eau clair et lipide, seul bruit qui vient troubler celui des animaux. Des oiseaux aux larges ailes planent dans le ciel bleu. Certains viennent se poser sur les branches des arbres, d’autres vont sur les rochers. Ils vont où ils veulent ; c’est leur domaine. L’eau coule pour se terminer en un magnifique torrent évoquant de grandes chutes. La forêt est immense et on pourrait croire qu’elle renferme quelque chose de magique. Les arbres qui y poussent sont de hautes tailles, immenses, et dépassent de très loin les arbres rachitiques qui poussent dans les villes.

    Ce sont des arbres pleins de vie au tronc épais, d’une écorce solide, tous centenaires, certains millénaires et indestructibles avec de belles branches souples. Inutile de chercher à leur donner des noms, cela briserait le charme. Quelques-uns d’entre eux peuvent même sans prétention rivaliser avec un baobab. Ils ont assez de place malgré leur taille pour se développer. Les plantes qui y poussent et pullulent sans gêne sont toutes aussi vivantes. Même des fleurs poussent sur le sol alors que la mousse verte et parfumée telle un cousin sommeille au pied des arbres. De larges sentiers naturels serpentent formant un véritable labyrinthe…

    Alors que Calypso finit son monologue, l’homme ne semblait pas vouloir s’arrêter ici. Il continuait d’avancer, un pieu en bois à la main. La jeune femme se préparait à tout moment pour contre attaquer uniquement à l’aide de ses pieds. La conversation mentale reprit :

    « - Ca n’a pas fonctionné Caly, il est méfiant et continue à avancer, qu’est-ce qu’on fait maintenant ?

    - On ne se dégonfle pas, il est blessé, je peux encore me défendre juste avec mes pieds.

    - Certes, et ce n’est pas tout. J’ai un mauvais pressentiment, on dirait que quelque chose approche »

    Une fois de plus le pressentiment d’Andras fut justifié. Une meute de loups fut attirée par le vacarme créé par le combat. Calypso qui se mit à sourire eu à peine le temps de s’exprimer avant que les loups n’attaquent.

    - Tu ferais mieux de te défendre aussi, ton lien magique est coupé, ils vont t’attaquer aussi.

    Sous l'assaut impitoyable du loup argenté, la forêt se teintait de sang. Les lueurs incertaines de la nuit donnait une ambiance tamisée du plus bel effet ; et les plaintes futiles de la barbaque bipède fusionnaient en une délicieuse mélopée, de ces symphonies complexes que seule pouvait apprécier à leur juste valeur l'ouïe d'un loup sanguinaire et misanthrope de surcroit.

    « - Combien de temps avant que je retrouve l’utilisation de mes bras ?

    - De longues heures je pense. Presque au même moment ou son sceau d’anti magie va lâcher.

    - Je ne pourrais pas me battre très longtemps rien qu’avec mes pieds.

    - Dans ce cas présent, il va nous falloir fuir Caly.

    - Et puis quoi encore ?

    - A moins que tu préfères mourir ?

    - Ce n’est même pas une option.

    - S’il te plait pour une fois, laisse ton honneur de côté et échappons nous. Nous pouvons très bien revenir une fois que nos réserves de mana sont pleines.

    - Je déteste te laisser avoir raison, mais il va falloir partir en effet. Mais pour l’instant, il faut qu’on se débarrasse de ses loups. »
    avatar
    Messages : 79
    Date d'inscription : 07/02/2015
    Age : 24
    Localisation : Une maison dans la forêt de Nacrym.

    Caractéristiques
    Mana:
    0/500  (0/500)
    Métier: Herboriste-EXPERT
    Niveau:
    5/720  (5/720)
    Je suis épuisé, j'entends les hurlements et les grognements des loups qui attaquent la femme en face de moi avec férocité, influencé par l'esprit sylvestre. J'étais à genoux, le bras ballant avec la main qui se laissait toucher par l'herbe douce sous mon corps...

    Je ne sentais plus la forêt, sûrement le sort de cette sale... Non pas de vulgarité. Je sens avant de voir un loup couleur d'acier se poster face à moi, les babines retroussées pour montrer ses crocs immaculés. Je le fixe dans les yeux en faisant remonter mes lèvres dans un grognement pour lui tenir tête et peut être m'épargner d'avoir la gorge déchiquetée par le prédateur qui ne reconnaissait plus en moi le gardien des bois et qui sous l'influence vengeresse ne pouvait me reconnaître.

    Je vois un deuxième loup le rejoindre avec le même grognement menaçant alors que les quatre autres combattent la femme aux cheveux d'encre. Maya... Oh comme j'aurais voulu te dire une fois seulement à quel point je t'aime, ma fille.

    Je me prépare à l'assaut fatal et létal, mais alors que je commence à cesser de grogner, j'entends un intense hurlement derrière, un "NON" d’une folle puissance chargé de magie.
    Les loups reculent devant moi à mesure que la personne approche dans mon dos, je suis trop épuisé pour me tourner... Je sens une petite main se poser sur mon épaule avec fermeté et tendresse.
    Je sens mes larmes couler sur mon visage, l'aura de ma fille m'enveloppe avec une douceur incroyable et me reconnecte à l'esprit des bois avec amour.

    Le vent souffle à nouveau avec force et me rafraîchit et je lève la tête pour voir ma fille fixer la femme aux yeux de ténèbres, encerclée par les loups et les bras paralysés, elle semble beaucoup plus vulnérable.
    Je sens l'aura de ma fille vaciller, tourmenter par ses émotions, je n'ai pas fini de l’entraîner, elle ne contrôle pas encore correctement sa magie ! Elle a les yeux d'un vert émeraude luminescent et vif en fixant la femme qui à voulu m'enlever à elle.

    Un grondement parcourt la terre alors que ma fille prend une voix que je ne lui connaissait pas, chargé de colère, d'une pointe de peur sous jacente et d'une incroyable force.

    "Partez! Vous ne m’enlèverez jamais mon père ! Vous autres les barbares avides de sang, vous ne me prendrez plus jamais ma famille!!! Je vous mettrais tous en morceaux si vous m'enlevez mon papa!!!" Finit-elle dans un cri perçant et suraigu alors que des racines sortaient de terre en fouettant l'air avec colère.

    Maya ne tiens plus et elle s'évanouit en tombant en arrière alors que les racines en colère continue de chercher une proie à déchiqueter. Une louve attrape dans sa mâchoire le col de Maya en la tirant vers notre foyer. Je sens deux loups faire autant avec moi... Je continue de voir la femme au teint d'os qui me fixe jusqu'à ce que je passe la lisière des bois et que je disparaisse à l'abri des feuillages...



    Neutre
    avatar
    Messages : 351
    Date d'inscription : 07/09/2014
    Age : 25
    Localisation : Derrière toi

    Caractéristiques
    Mana:
    196/500  (196/500)
    Métier: Grand Maître Assassin
    Niveau:
    9/720  (9/720)
    Alors que les attaques des loups se faisaient de plus en plus violentes, l’assassine commençait à s’essouffler. Autant préciser que se battre simplement avec ses pieds et par sessions d’esquives n’a rien d’évident.
    Ce qui explique que l’attention de la jeune femme était focalisée sur son combat, faisant relativement moins attention à ce qui se passe autour d’elle.

    «  - On tiendras pas longtemps Caly !

    - Je sais bien, mais je ne peux tourner le dos à ses bêtes sauvages. Une autre idée ?

    - Vu l’état de notre surcharge magique, si j’interviens, il y a une chance sur quatre que tu y restes.

    - Super, donc on a le choix entre y rester par un loup ou y rester par faute de magie.

    - Une préférence ?

    - Je te l’ai déjà dit, mourir n’est pas en option. Ou du moins pas avant que nous ayons finis ce pourquoi nous sommes là.

    - Tiens regarde Caly, on dirait que notre charment compagnon va bientôt se faire bouffer !

    - Parfait ! Ça nous arrange. »

    Mais cela ne fut pas le cas, le loup s’arrêta brusquement et une autre personne fit interruption à l’échange des coups. Une petite fille qui par le même lien magique que son adversaire bénéficiait d’un contact rapproché avec la nature. L’enfant en tachant de protéger son père s’exclama :  

    - Partez! Vous ne m’enlèverez jamais mon père ! Vous autres les barbares avides de sang, vous ne me prendrez plus jamais ma famille!!! Je vous mettrais tous en morceaux si vous m'enlevez mon papa!
    De nouveaux des racines symbiotiques sortirent de terres et cherchèrent à l’attaquer.

    - «  Eh bien, il ne manquait plus que ça.

    - Du calme Andras, du calmes, on va quand même réussir à s’en tirer. »

    Profitant du chaos, la petite fille réussit à s’extirper du bois tout en rapatriant aussi son père. Alors qu’il frôlait les cimes des arbres, Calypso s’exclama :

    - C’est une promesse d’assassin que je te fais ici : moi Calypso Andras, bras droit des InsOmniaes, lève un « contrat de mauvaises rencontres * » sur vos têtes.

    « -C’est bien jolie Caly, mais on est toujours pas sortie de l’auberge !

    - J’ai une idée, accroche toi ça va secouer un peu. »

    Dans un dernier élan, Caly usa du reste de sa force pour repousser une dernière fois les loups et se jeter dans le lac, afin de nager jusqu’au l’autre rives..

    Une fois la bas, ils ne les suivraient plus.

    *HRP : Contrat de mauvaise rencontre > Calypso ne te traquera pas spécifiquement. Cependant, si elle te recroise ou qu’un des agents d’InsOmniaes te recroisent, tu seras exécutés et ta fille aussi.
    Contenu sponsorisé

    Re: Premier contact avec les Gusts

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 20 Oct - 4:18