Sombre caverne, sombre souvenir...

    Partagez
    avatar
    Messages : 79
    Date d'inscription : 07/02/2015
    Age : 24
    Localisation : Une maison dans la forêt de Nacrym.

    Caractéristiques
    Mana:
    0/500  (0/500)
    Métier: Herboriste-EXPERT
    Niveau:
    5/720  (5/720)
    La forêt est calme, silencieuse tout comme moi, les rayons du soleil caressent la cime majestueuse des arbres de leurs chaleurs bienfaisante. L'eau de pluie tombée, il y a peu coule le long des feuilles émeraude, j'entendais les oiseaux roucouler à nouveau avec le retour du soleil, les petits rongeurs se faufilaient hors de leurs terriers pour attraper les petits insectes qui sortaient après un tel afflue d'humidité.

    Je marchais, mes bottes marquant le sol meuble de mes pas, je n'avais qu'un sac avec de l'eau, de la nourriture et du matériel pour camper. Maya était resté à la maison pour ce voyage, je m'en allais enquêter sur une étrange grotte que j'avais sentie via l'esprit de la forêt.

    Le premier jour de marche fut d 'un calme plat presque déprimant, les créatures de la forêt me connaissaient maintenant, seul les plus jeunes et fougueuses tentaient leurs chances face à moi. J'ai campé ma premier nuit près de la maison-ferme de Rose-Marie, mon feu à dû être vu par sa famille, mais je n'ai pas osé me rendre chez elle. Je suis fasciné par cette femme, mais elle m'intimide en même temps.

    Le jours suivant j'ai continué vers la grotte que j'avais sentie, ne croisant que quelques loups qui me laissèrent passer, peureux de voir un humain.Le jours suivant j'ai continué vers la grotte que j'avais sentie, ne croisant que quelques loups qui me laissèrent passer, peureux de voir un humain. J'ai dû m’arrêter peu avant le crépuscule, une grosse averse avait à nouveau eu lieu. La nuit succéda vite à la pluie et me força à camper sur place.

    Je repris la route au matin, le troisième jour de marche fut étrange, plus j'approchais de la fameuse grotte plus la forêt semblais froide, insensible à ma présence, et même mon lien avec son esprit fût plus pénible à créer et à maintenir. Je m’arrêtais peu avant midi face à la grotte en question, je décidais de ne pas camper face à l'entrée, trop à découvert et le gouffre béant et sombre de l'entrée de la cavité me faisait frissonner.
    J'ai déplacé mon campement non loin, sur la berge d'un petit étang à l'eau glacée malgré la saison chaude.
    J'ai fait un feu et vu que la nuit arrivait, j'ai commencé à me préparer à me reposer, j'ai tissé un peu de magie végétale autour de mon camp pour être sûr de ne pas être surpris par un visiteur impromptu.
    Je me suis assis face au feu chaud et rassurant qui crépitait joyeusement dans son foyer et j'ai sorti une flûte de pan de mon sac et j'ai commencé à jouer, c'était l'un des rares instruments que je pouvais manier et que je savais utiliser convenablement même sans être un virtuose.

    Les notes mélodieuses s'élançaient à l'assaut des étoiles qui s'allumaient l'une après l'autre dans la nuit, je me suis détendu quelque peu pendant plusieurs minutes avant qu'un craquement ne me fasse me relever d'un bond comme un arc bandé en dégainant mon épée à ma hanche dans un sifflement d'acier... Rose-Marie ?!
    Neutre
    avatar
    Messages : 25
    Date d'inscription : 13/02/2015
    Age : 21

    Caractéristiques
    Mana:
    80/500  (80/500)
    Métier: Artiste de Rue-EXPERT
    Niveau:
    5/720  (5/720)
    Cela faisais quelques temps que j'avais trouvé un endroit pour pouvoir faire ressortir mon côté démoniaque à pleine puissance pour décupler mes pouvoirs afin de les entraînés. J'avais pris congé de mes enfants pour un pèlerinage de plusieurs jours dans la grotte qui se trouvait dans la zone que j'avais découverte... Je ne voyais ni le lever, ni le coucher du soleil à cause du bandeau épais que je portais sur mes yeux. Pour me repérer, je comptais les jours que je passais là-bas en sommeil réparateur, j'en été à 5.

    Je sentais cette magie, cette puissance que je touchais toujours du bout des doigts... Je concentrais toutes mes ressources à contrôler ma télékinésie, ma télépathie sur beaucoup plus de terrain... Ce jours-là, j'avais sentis une présence humaine roder au seuil de mon sanctuaire. Elyas Dakeyras, à croire que nous étions destiné à nous croiser à chaque instant.

    Je n'avais pourtant pas bougé en sentant son aura non loin, trop occupé dans la cavité ombragé de la grotte à soulever des éléments autour de moi et à les maintenir ainsi dans les airs pendant plusieurs heures jusqu'à épuisement...

    La fatigue psychique se fit sentir au bout d'un moment, je faisais trembler les accessoires autour de moi qui était à ras le sol. Je finis par céder et me lever lentement pour sortir de la grotte muni de ma grande canne pour m'aider à marcher et à repérer toutes choses autour de moi quand je n'utilisais pas mes dons extra-sensoriel...
    Je ressentais un vent doux, frais et humide, à entendre les animaux nocturnes, j'étais plongé dans la nuit. A tendre l'oreille, je pouvais entendre au loin des notes d'un instrument bien accordé... Hm... Le père de Maya avait surement établi un campement. Je n'oublie jamais le nom d'un enfant tandis, les adultes, eux, m'importent peu. Je n'ai pas sentit la présence de la petite, il est tout seul, j'en suis quasi certaine.

    Je m'avançais lentement vers le son, en le contournant légèrement pour arriver face à lui et non derrière. J'étais habillé avec un sari deux pièces rouge, j'avais emmener un petit sac pour pouvoir me changer assez régulièrement.
    En marchant vers ma cible, j’eus le malheur d'écraser sous mon pied nu une branche avant d'entendre le sifflement d'une arme en acier venir sur moi, par réflexe, je stoppa net l'objet qui s'abattait sur moi en tapant ma canne sur la partie boisé de celui-ci.

    " Est-ce ainsi qu'un homme pacifique met sa garde ? "


    J'avais une voix terne et monotone. Mon bandeau voilait la seul chose qui pouvait communiquer la moindre émotion avec les voyants. Je maintenais d'un bras solide l'arme qui se dessiner lentement dans mon esprit pour m'assurer que rien d'autre ne sera fait. Je n'avais pas de peine à maintenir cette chose en l'air, ma main dont la peau avait probablement bruni dû à l'aura démoniaque que je dégageais ne trembler pas quand elle avait ma longue canne dans la main.


    (couleur du texte : [color=#660099])
    Neutre
    avatar
    Messages : 79
    Date d'inscription : 07/02/2015
    Age : 24
    Localisation : Une maison dans la forêt de Nacrym.

    Caractéristiques
    Mana:
    0/500  (0/500)
    Métier: Herboriste-EXPERT
    Niveau:
    5/720  (5/720)
    Je ralentis mon mouvement en voyant que c'était Rose-Marie, elle avait stoppé mon arme avec sa longue canne, d'un geste expert et précis même si je sentais que la technique et la force n'étaient pas les seules aptitudes employées pour m'empêcher de faire une faute impardonnable.
    Elle portait en ce début de nuit une belle tenue exotique rouge et avait les yeux bandés, surement à cause de son handicap.

    Lorsqu'elle parla, je me sentis stupide et je rengainai mon épée avec une sensation de gêne croissante, impossible de parler, alors je repris ma flûte de pan et jouai une courte série de note désolée. Ne sachant plus que faire, je rangeai mon instrument dans une poche de ma grande veste noir et offris une tasse de thé à mon invité, je lui mis dans la main, incapable de me faire comprendre autrement, bien entendu le thé était chaud mais pas brûlant. Je ne m'attendais pas à trouver Rose-Marie ici, enfait je ne m'attendais pas à la revoir tout court après tout ce que j'ai traversé ces derniers temps.

    Heureusement, elle semblait ne pas avoir souffert de l'épidémie du village, la lune éclairait sa silhouette dans son dos alors qu'une brise tiède faisait onduler ses vêtements venus d’une autre contré, elle était vraiment très élégante et elle ne semblait même pas être gênée d'être pied nu.

    Si seulement Maya était là, elle pourrait m'aider à communiquer, et elle aurait adoré revoir cette étrange femme qui semblait attirer à elle l'amour des enfants. Maya n'était hélas pas là et je devais me faire comprendre, allait-elle réutiliser sa télépathie pour m'y aider ou devrais-je utiliser d'autre moyen plus astucieux ?

    Je réfléchissais à ce problème quand une sorte de silhouette trapue, massive mais rapide et agile sauta d'arbre en arbre à la limite de la lumière du feu de mon campement en direction de la grotte. Cette créature provoquait-elle le dérangement permanent de la forêt ? J'avais senti comme une nausée de la part de l'esprit sylvestre lorsque je vis la bête étrange et inconnue dont je n'avais guère de détails... Pourquoi l'esprit ne voulait-il pas me dire ce qu'il craignait dans cette cavité.

    J'étais bien décidé à tirer cela aux claires avant l'arrivée de l'aube, je rassemblai mes affaires rapidement en préparant une torche pour aller affronter la noirceur de cette grotte. Ainsi équipé de ma torche et de mon épée encore au fourreau, je pensais très fort à une phrase pour expliquer ma présence ici pour que la belle dame aveugle la capte.

    "La forêt a senti quelque chose d'effrayant dans cette grotte, je dois m'y rendre pour enquêter, j'aimerais vous demander de ne pas me suivre, mais je ne puis l'exiger de vous, je ne suis pas votre mari, père ou frère. Si vous m'accompagnez, je serai ravi de votre aide, sinon je serais ravi de vous savoir à l'abri. J'ai vu une sorte de créature rejoindre la grotte, j'espère qu'elle n'est pas agressive... Encore désolé pour tout à l'heure, je ne voulais pas paraître violent, j'ai été surpris par votre venue, même ma magie ne vous a pas détecté."





    Neutre
    Contenu sponsorisé

    Re: Sombre caverne, sombre souvenir...

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 18:41