"Le type louche qui guérit " et le "rôdeur elfique" ( Tu vas te reconnaître tout seul ~)

    Partagez
    avatar
    Messages : 58
    Date d'inscription : 07/09/2014
    Localisation : Un peu partout

    Caractéristiques
    Mana:
    287/500  (287/500)
    Métier: Médecin Itinérant/Grand Maître
    Niveau:
    7/720  (7/720)
    Quel aventure ! On ne manque pas de surprise à Cassandre. Mais ça lui rapporte dit donc les enquêtes, pourtant il n'est absolument pas enquêteur. Il est doté d'un sens de l'observation qui l'aide beaucoup. Allons cher Sorath, tu as cherché ta récompense non ? Avec ça tu as donc... Hum... 18 Ducats et 5 sous. Ce n'est pas mal du tout ! Mais tu es bien loin de ce que tu souhaite au final. Heureusement, tu as encore quelques centaines d'années devant toi pour ce que tu veux avoir. Je ne sais pas pourquoi tu cherches à tout prix à gagner beaucoup d'argents et c'est embêtant. De plus, on te vole tout le temps ta "maison roulante" donc tu te retrouves tout le temps presque à sec. Si tu mettais ton argent quelque part tu aurais déjà tout l'argent que tu souhaiterais ! Mais non, monsieur ne fait pas confiance aux banques gardant les sous dans des coffres.

    La route pour quitter Cassandre va être longue ! Il faut quitter les hauts quartiers, descendre jusqu'à l'entrée principale de la ville puis faire trois cent mètres environs pour rejoindre la forêt vers une autre destination... Il va aller où après ce vieil homme avare ? Il est tranquille, assit à sa charrette, conduisant son cheval. Avec des habits longs de voyageur aux milles et une poche pour ranger milles et une chose. Les cheveux longs s'agitant au gré du vent libre de leur mouvements et son bandage est bien mit correctement. Il aurait pu choisir autre chose qu'un bandage pour cacher son œil, un médecin avec une "blessure" à la tête, ce n'est pas vraiment rassurant.

    Tiens, un groupe de personnes ont l'air de bien s'agiter. Des cris ?! Des hommes embêtent une petite marchande de fleur. Sorath n'a rien à y gagner, il n'ira jamais la voir. Pourquoi ? C'est une marchande de fleur, elle n'a rien à lui offrir. De plus, les hommes riches sont plutôt influant, ils nuiraient sur sa réputation. Non pas envers les pauvres mais envers les riches et ceux qui lui donne le plus de sous ce sont bien les riches. Donc sauver la marchande de fleur serait mauvais pour lui. Il ne va pas le faire.

    Il est passé, je commence à penser comme lui. C'est une bonne chose, ce n'est pas un homme facile à cerner. Mais j'ai tout de suite su quand il a tué son prédécesseur qu'il serait spécial. Je commence presque à penser qu'il tuerait le suivant. Il ne faut pas, c'est l'autre ahuri qui doit le tuer. Pourtant, l'écart entre Sorath et lui est écrasant. Il n'y a jamais eu autant d'écart entre les différents prédécesseurs. C'est bien la première fois.

    Oh ? Quelqu'un arrive en direction de Sorath. Un elfe, avec les trais typiques des elfes : blonds, gracieux, beaux, corps bien formé ect... Il n'a pas l'air d'ici. Ce n'est pas un noble ou en tout cas une riche personne. Je ne l'ai encore jamais vu auparavant et c'est bien vers nous qu'il vient puisqu'il nous fixe. Il nous connait et on ne le connait pas. Ce n'est pas le premier ni le dernier, que lui veut-il ?
    Neutre
    avatar
    Messages : 64
    Date d'inscription : 21/03/2013

    Caractéristiques
    Mana:
    80/500  (80/500)
    Métier:
    Niveau:
    6/720  (6/720)
    Fichue affectation, foutu travail de noble dont il ne tirait aucun plaisir et aucun bénéfice. Le sang-mêlé marché tranquillement dans les haut-quartiers. Son travail, comme trop souvent, tenait en un fait: garantir le calme de Cassandre et identifier les nuisances potentielles. Bien entendu il n'était pas payé pour cela, les privilèges dont bénéficiait sa famille était la seule récompense pour ses services, son travail son temps et sa liberté. Il était surtout le seul des Cousland à être compétant dans ce domaine et tous le savaient. Il lâcha un juron dans sa barbe, pourtant inexistante, quand il fut bousculé pour la énième fois par un badaud.

    Le principal problème? Comment garantir la sécurité d'une cité entière? Un travail inhumain.... ce qui tombé bien, le jeune homme n'était pas humain après tout. Il avait entreprit de commencer par le commencement, en fouillant les rapports récents des incidents. Un nom attira son regard, un certains Sorath Wilhelm, médecin itinérant aurait résolu une affaire. Cela était tout à fait singulier. Un début de piste? Comment un roturier s'était retrouvé à résoudre une affaire. Il n'était pas improbable qu'il y ait trempé.

    Ceci expliquait la présence du jeune homme dans les haut-quartiers. Il avait suivit ce Sorath durant une heure et selon la direction qu'il était en train de prendre, il semblait vouloir quitter la ville. Alors qu'il en arrivait à cette hypothèse, l'agitation d'un groupe de nobles attira son attention, de jeunes nobles et un pauvre demoiselle harcelée. Mauvais timing. L'homme qu'il suivait semblait l'avoir remarqué également mais ne fit rien et continua sa route. Il aide à résoudre une enquête mais ne s'arrête pas pour aider une demoiselle en détresse? Curieux.

    Il barra la route à l'homme et son habitacle roulant avant de lui lancer:

    " Arrêter-vous ici et attendez moi."

    Le jeune homme avait lâcher cela avec le ton impérieux dont il usait pour parler aux hommes sous ses ordres avant de se diriger vers les perturbateurs. Arrivant dans leurs dos, il tapota doucement l'épaule de l'un d'entre qui, en se retournant, reçu une magistrale gifle de la part du jeune homme. Ses camarades se retournèrent comme un seule homme pour faire fasse au sang-mêlé. Leurs regards se croisèrent et ils comprirent à qui ils avait affaire. Dans toutes la noblesse de la ville, il n'y avait pas deux demi-elfes avec des yeux dépareillés, vert et bleu. Aucun mot ne fut nécessaire et ils détalèrent sans autre forme de procès, laissant leur camarade à la joue brûlante seul face au rôdeur.

    "Vanyatie!"

    L'ordre parlait de lui même et le nobliaud n'eut pas besoin d'une traduction pour comprendre qu'il venait d'être congédier. La petite vendeuse de fleur semblait toujours aussi épouvanté et Araël craignit un instant qu'elle ne s'évanouisse quand il posa son regard sur elle. Après un soupir et s'être enquit de l'était de la demoiselle, une idée lui traversa l'esprit.

    Accompagné de la demoiselle, le rôdeur s'en retourna vers le soit disant médecin.

    " Maître Wilhelm, pourriez-vous vérifier que cette demoiselle n'a rien? Les nobles ne font souvent que porter leurs titres dans cette ville, surtout quand ils sont si jeunes."

    L'occasion de vérifier si cet homme était véritablement un médecin.
    Modérateur
    avatar
    Messages : 58
    Date d'inscription : 07/09/2014
    Localisation : Un peu partout

    Caractéristiques
    Mana:
    287/500  (287/500)
    Métier: Médecin Itinérant/Grand Maître
    Niveau:
    7/720  (7/720)
    Il lui demande t'attendre. Mais il le fait en plus ! L'elfe s'en va vers ceux qui embête la demoiselle comme un vrai chevalier. Vanyatie ? Et ils détallent tous. Cela veut surement dire qu'il les chasse. Lui, un elfe contre trois noble. Donc cet elfe est plus haut placé ou alors il a des droits sur eux... Qu'est-ce que tu en penses Sorath ?

    "Maître Wilhelm, pourriez-vous vérifier que cette demoiselle n'a rien? Les nobles ne font souvent que porter leurs titres dans cette ville, surtout quand ils sont si jeunes."

    Il décide enfin à regarder se son œil rouge terne pur y apercevoir la jeune femme en compagnie de son héro l'elfe. Un sourire assez froid s'écrit sur son visage dont le quart est caché par le bandage blanc tout neuf.

    "Un médecin comme moi peut seulement guérir les douleurs physiques, le reste ce n'est pas à moi qu'il faut s'adresser. Par ailleurs, si ingrats soient ses messieurs, dans un monde où les étiquettes sont plus importants que les hommes, seul la mort peut encore passer au dessus de tout."

    Le vieillard pourrait répondre autre chose tout de même. Cette vision pessimiste du monde c'est horripilant. Tu aurais pu dire : " Non, elle n'a rien. " puis enchaîner sur : " c'est tout ce que vous me voulez ? " mais non, monsieur Sorath décide de répondre sans dire clairement les choses. Il enlève son petit sourire pour le remplacer par un visage neutre avec un semblant de curiosité.

    "Puisque reprendre ma route ou avez-vous une autre requête ?"

    Oui, plus subtile que : " Tu me veux quoi ? " laissant entendre un : " Tu m'as arrêté seulement pour ça ? ". Enfin je suppose, je n'ai jamais eu accès à ce qu'il pensait, je ne peux qu'extrapoler ce qu'il peut peut-être penser. Malheureusement. Quel vieux agaçant. Il se tourne vers son interlocuteur légèrement ; la demoiselle préférant rester au bras de l'elfe que d'affronter la présence de Sorath. Un sorcier louche parmi tant d'autres...
    Neutre
    avatar
    Messages : 64
    Date d'inscription : 21/03/2013

    Caractéristiques
    Mana:
    80/500  (80/500)
    Métier:
    Niveau:
    6/720  (6/720)
    La demoiselle accrochée à son bras, et visiblement mal à l'aise, le sang-mêlé acquiesça à la remarque du curieux médecin. Il y avait plus bien plus de peur que de maux et la demoiselle s'en sortirait avec rien d'autre qu'une petite anecdote à partager avec ses amies. Après lui avoir glissé le nom de sa famille à l'oreille au cas où elle se retrouverait à nouveau importunée par des jeunes gens désœuvrés et ayant eu son lot d'attention pour la journée, la jeune femme retourna à son étale, non sans un regard en arrière vers l'étrange duo, après avoir était congédiée avec douceur.

    Trois yeux, trois couleurs. Les deux hommes constituaient un jolie catalogue d'anomalies physiologiques dignes des foires itinérantes, entre les femmes naines à barbes et les démons siamois de la luxure.

    L'air neutre qu'affichait le vieille homme aurait suffit à faire tourner les talons au demi-elfe, mais il était venu avec une question et il ne pouvait repartir sans des réponses précises et peut-être même avec un prisonnier si les réponses ne lui plaisaient pas.

    " J'ai en effet des questions plus importantes qui concernent les affaires de la cité. L'on m'a rapporté que vous avez été mêlé à de sinistres affaires. Les troubles sont assez rares à Cassandre pour que l'on s'inquiète de ce genre d'affaire et il est de ma responsabilité d'éclairer les zones d'ombres. Je suis Araël Cousland, premier prétendant du patriarcat de la maison Cousland et chargé de la sécurité au sein de la cité. Je m'excuse d'avance des retards que cet interrogatoire va engendrer, je sais bien que vous autres, gens de la route, êtes généralement attendus ailleurs aussi faisons en sorte que cela soit bref."

    Araël avait invoquer tout ses talents d'orateur pour lâcher cette phrase. Plutôt satisfait de lui, il ne laissait pas l'occasion à ce Sorath Wilhelm si cela était bien son nom. Il ne doutait pas de ses hommes mais ils s'étaient parfois montrés plus crédules u'ils ne pouvaient se le permettre.
    Modérateur
    avatar
    Messages : 58
    Date d'inscription : 07/09/2014
    Localisation : Un peu partout

    Caractéristiques
    Mana:
    287/500  (287/500)
    Métier: Médecin Itinérant/Grand Maître
    Niveau:
    7/720  (7/720)
    Le sorcier prend la peine de sortir de ses pensées pour écouter l'elfe qui semble avoir un tas de choses à raconter. En fait, il n'a dû retenir que "sinistre affaire" dans les tas de mots qu'il a dû zapper. En tout cas, c'est tous ce qui l'intéresse à mon avis. Car affaire veut dire pognon donc monsieur est tout de suite intéressé. Son air neutre vire à un air intéressé. Ce que raconte l'elfe doit sûrement être intéressant pour faire sortir Sorath des limbes de son esprit. Moi qui pensais qu'il était de mauvais poil et qu'on allait passer une journée ennuyante, heureusement que son amour pour les sous me donne un divertissement plus amusant.

    " Vous voulez parler de cet affaire de contrefaçon de monnaie ? C'était une affaire délicat en effet. Heureusement que cet homme sot n'a pas diffusé bien loin cette affreuseté."

    Il s'arrête, fixant l'elfe pour l'analyser. Il fait un petit sourire comme un homme de science voulant disséquer son expérience. Son œil rouge terne brille un peu, comme une lueur d'intérêt qui le garde dans ce monde. Une bride de conscience d'être vraiment là. Il devrait rajeunir ce vieux fou, il est même bien vieux pour seulement 343 ans, on le prendrait pour un sorcier en fin de vie, vers 490 ans. Peut-être que son destin n'est pas de dépasser les 400 ans ? Ou bien parce qu'il a abusé plusieurs fois de son pouvoir et donc sa vitalité en a prit un coup ? C'est sûrement ça !

    "Ah moins que vous ne pensiez pas à cela monsieur le demi-elfe...? Hum... Vous semblez vous y intéresser alors peu importe n'est-ce pas ?"

    Il se tourne un peu plus vers son interlocuteur, l'ayant analysé complètement de ce qu'il peut en dire. La femme a disparut, elle ne souhaite pas être mêlée à ses choses-là, préférant prendre plusieurs rues avant de vouloir revendre ses marchandises. Le sorcier se penche sur le côté pour laisser une place de libre afin que le demi-elfe puisse s'asseoir.

    " Montez, je vais vous montrer les dessous de l'affaire cher monsieur Cousland, je venais justement de me rappeler que j'avais oublié quelque chose. Cela ne sera pas long et puis même si vous n'êtes pas immortel 300 ans ce n'est pas si mal !"

    Sorath, ne fait plus jamais d'humour ! Je crois que tu as vexé notre cher Araël avec tes bêtises. Les demi-elfes ne sont pas tellement la bienvenue parmi les elfes complets, étant très puristes ils exècrent tous ce qui est sang-mêlé. Sauf peut-être les demi-elfe, demi-fée ? En tout cas, si cela est mélangé avec un sang de démon ou d'humain, pour eux, se sont des monstres. De plus, comme il l'a souligné, il n'est pas immortel puisqu'il n'est pas complètement humain. Tout de même, il faudrait éviter d'en parler. Je ne pense pas que notre "ami" ai envie d'en parler.
    Neutre
    Contenu sponsorisé

      La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 18:43