Cassandre...Enfin! [PV Alex Endra]

    Partagez
    avatar
    Messages : 79
    Date d'inscription : 07/02/2015
    Age : 24
    Localisation : Une maison dans la forêt de Nacrym.

    Caractéristiques
    Mana:
    0/500  (0/500)
    Métier: Herboriste-EXPERT
    Niveau:
    5/720  (5/720)
    Nous étions partis de notre maison depuis deux semaines maintenant, j'avais dû économiser pendant six mois pour acheter deux chevaux endurants au village pour nous amener à Cassandre. C'était de belles bêtes, hongres à la robe crème et beige, j'avais initié Maya à l'équitation pendant une semaine avant le départ et je lui avais acheté des cuissardes de facture correcte en cuir. Nous avions sellé les chevaux, chargé les vivres pour le voyage et pris la route pour Cassandre.

    Maya était toute guillerette et impatiente, elle faisait trotter son hongre beige près du mien en me tenant par la manche noire de mon manteau, celle où je n'avais plus mon bras gauche.
    Pourquoi l'emmener à Cassandre ? Je pense que de voir la ville serait pour elle une expérience et une leçon à avoir, de plus je pourrais trouver des graines pour des plantes rares qui ne poussaient pas à Nacrym. Maya, elle ne cessait de me parler des endroits qu'elle voulait visiter... Le palais, le grand théâtre, le port et ses majestueux navires marchands et de guerre... Je suis vraiment heureux de voir que ce voyage la rend si enthousiaste.

    Le voyage en lui-même fût agréable, malgré les nuits à la belle étoile Maya ne, c'est jamais plain, j'avais veillé à prendre des couverture robuste et confortable et assez de nourriture pour que nous puissions dîner à notre faim à chaque bivouac. La route fut sans embûche, trop empruntée pour les bêtes sauvages, trop de patrouilles de la garde pour les bandits, malgré la présence des cavaliers et des lanciers régulièrement, j'avais mon épée à la hanche gauche attachée par un grand ruban rouge et une ceinture de cuir.

    Maya et moi somme arrivé à l'aube du troisième jour de la troisième semaine, fatigué, mais content d'être enfin arrivé à la grande cité.
    Maya me regardait en attendant que je la guide vers les portes de la ville que des dizaines d'autres chevaux et charrette empruntaient.
    Ont est entré dans la cité par les grandes portes renforcées, j'ai laissé nos hongres à l'écurie avec un peu d'argent pour qu'ils les gardent pour la semaine et j'ai laissé Maya enroulé sa petite main dans ma manche noir à ma gauche et la guida dans la cité avec moi, des dizaines, des centaines de personnes vaquait ça et là dans les rues espacé et brodé de boutiques diverse, Maya me faisait fondre, ses grands yeux d'enfants tout rond et grand ouvert ne perdaient rien du spectacle qui se jouait.

    J'ai laissé Maya me tirer par la manche dans les échoppes de vêtement, son ruban rouge sur sa tête frétillant à chaque pas sous mon nez, elle était sous le charme des produits en satins, en soie et en cuir de si bonne facture. Je lui promis que nous reviendrons le lendemain pour prendre un ou deux souvenirs de Cassandre, mais nous devions déjà trouver une auberge pour notre semaine.

    Après avoir cherché en vain un membre de la garde, je me réduisis à me tourner vers Maya en lui faisant le signe de la main pour qu'elle demande au garçon assez jeune au cheveu noir qui flâna non loin de nous, t'en qu'a demander, autant demander au hasard.

    Maya s'est approché avec moi accroché à sa main par ma manche vers le garçon et lui a demandé avec timidité en mettant sa main devant sa bouche... C'était un de ses tics avec les inconnus.

    "Excusez-moi monsieur... Nous sommes perdus et nous sommes nouveaux à la grande ville... Nous cherchons une auberge Papa et moi. S'il vous plaît, vous pouvez nous aider ?" Demanda-t-elle de sa voix timide et douce.
    Moi, je passais ma main dans mes cheveux noirs, je n'étais pas trop à l'aise non plus avec les nouveaux visages.
    Neutre
    avatar
    Messages : 122
    Date d'inscription : 06/01/2015
    Localisation : Dans un lit ou dans un couloir.

    Caractéristiques
    Mana:
    40/500  (40/500)
    Métier: Grand Maître Chevalier
    Niveau:
    6/720  (6/720)

    Flânage.

    L'esprit savait pertinemment que, ce qu'il faisait était mal. Partir du château de bon matin après avoir donné les ordres, juste pour éviter de devoir assister aux réunions, n'était pas vraiment digne de son rang. Mais, il fallait savoir qu'après avoir subit quatre de ces séances la journée d'avant, il n'en pouvait plus. Quoique d'en dise la conscience femme, ce n'était pas de sa faute s'il ne supportait pas cela. C'était ennuyeux. Ça ne le concernait que rarement. Et il passait plus de temps à s'engueuler  avec Caleb, par l’intermédiaire des gestes, qu'à écouter. La conscience homme avait bien eut une petite pensée, pour le pauvre maître chevalier, qui allait devoir se coltiner ces interminable réunion, mais c'était tout. La seule chose qu'il lui avait dite avant de partir c'était qu'il s'occupait des patrouilles en ville, cette journée. Le maître chevalier avait bien tenté de se plaindre, de rétorquer que le grand maître chevalier avait mieux à faire ici que dehors, mais... comme Alex était grand maître, et que Caleb était un simple maître, il devait se soumettre aux ordres. Et c'est bien dans des moments pareils que la conscience aimait son grade pompeux.

    C'était donc, à cause de cela, qu'il se retrouvait à flâner dans le centre ville avec son armure légère. D'ordinaire, il aurait dû prendre une grosse armure. Pour être plus facilement visible et pour rassurer les gens, mais aujourd'hui il n'avait pas envie de se faire interrompre à tout bout de champ. D'ordinaire aussi, il aurait dû être avec quelqu'un. Les patrouilles se faisaient toujours à deux, au minimum, mais là encore, l'envie n'y était pas. Puis, comme il avait affecté une autre patrouille, il pouvait se permettrait d'aller sur n'importe quel itinéraire. Certes, ce n'était pas du tout efficace, mais c'était plus pour lui permettre d'échapper au château que pour voir si le travail était bien fait. Puis, il devait bien avoir confiance en ses hommes sinon...
    - Alex, l'interrompit une vieille dame. Comme ça faisait longtemps que je ne t'avais plus vue dans les rues.

    Le grand maître s'arrêta devant l'échoppe avec son aisance habituelle. La vieille dame lui disait quelque chose. Elle vendait des tissus, des broderies, quelques bijoux. Mais le nom avait du mal à revenir et même quand son regard émeraude se posa sur elle rien ne revient. La conscience femme lui sauva la mise en lui donnant le nom de la personne. Une vieille démone qui avait été plus d'une fois l'amante de son maître. Karst... Un tic nerveux releva les lèvres du grand maître en même temps que son sourcil. L'expression provoqua le rire de la vieille femme.
    - Je vois que tu te souviens de moi. Gareth m'avait parlé de ta malédiction mais je ne pensais pas que tu serais aussi beau en homme.


    Le corps détourne brusquement la tête alors que la conscience se met à vociférer intérieurement contre la vieille dame. La conscience homme n'avait jamais apprécié Gareth Karst et ce sentiment était réciproque. Va savoir pourquoi. Sûrement car il avait essayer de le planter la première fois qu'ils s'étaient vu. Et sûrement aussi car il n'avait jamais réussi à le battre alors que cette stupide femme y arrivait.
    - Et alors, répondit-il avec une froideur assez inhabituel.
    - Je me disais que tu devais avoir de belle conquête avec un aussi beau visage. Tu ne voudrais pas offrir un ruban à ta préférée ?


    La question le toucha au vif et il détourna une nouvelle fois la tête. Les joues légèrement rouges. Sa préférée... Tss ! Quelle bêtise ! Comme s'il en avait une. Les femmes étaient toutes les mêmes alors pourquoi en préférer une plutôt qu'une autre ? Puis, il ne pouvait en aucun cas s'enchaîner à ces créatures. Ce serait beaucoup trop handicapant. Beaucoup trop restreint. Puis c'était le meilleur moyen de perdre la tête.
    - Je suis en patrouille, se contenta-t-il de répondre pour esquiver la question. Je n'ai pas de temps à perdre avec de pareille futilité.

    Alors qu'il achevait de clouer le bec à la vieille femme, une petite voix s'éleva à côté de lui. C'était une voix toute douce avec un timbre qu'il n'avait jamais l'habitude d'entendre. Surement car c'était la voix d'une fillette. Ça lui tira un grand sourire. La conscience homme aimait bien les gosses contrairement à la conscience femme qui... les avait en horreur.
    - Une auberge, fit-il en relevant les yeux. Une auberge... Je crois que j'en connais une.
    - Bien sûr qu'il en connait, ajouta la vieille dame en se penchant, c'est le grand maître chevalier de Cassandre. Mais je doute que ce soit un bon endroit pour une petite fille.

    Le tic nerveux agita de nouveau le visage alors que sa main se crispait sur le pommeau de son épée. Il avait beau supporter les enfants, les personnes âgées ce n'était pas du tout ça. Alors que la conscience femme les appréciait plus que tout. Tss... Elle était vraiment embêtante. Le regard descendit de nouveau pour se poser sur la fillette. Elle ne se baladait quand même pas toute seule ? C'est à ce moment qu'il remarqua qu'elle était accrochée à une manche. Une manche qui semblait pendre dans le vide. Rien sur le visage ne souligna la surprise que créa cette constatation. Son regard remonta pour finalement se stopper sur le visage de l'homme. C'était étrange. Pourquoi avoir laissé la petite parler à sa place ? Peut-être était-il un ancien esclave qui avait essayé de s'évader et à qui on avait coupé un bras et la langue. Non... Les punitions n'allaient jamais aussi loin. Quoique... Il n'était pas esclavagiste, donc il n'en savait pas grand chose.
    - Eh bien... Je peux vous y conduire si vous le voulez, ou vous l'indiquer. Mais si c'est la première fois que vous venez à Cassandre, il vaudrait mieux que je vous y amène. Il suffirait que vous tourniez au mauvais endroit pour vous perdre et atterrir dans des endroits où même la garde n'aime pas mettre les pieds.

    Alex avait plus parlé pour l'homme. Il avait beau adorer les enfants, il ne savait pas tellement comment les parler. Il avait peur d'être trop brusque et de les choquer. Puis, c'était quand même lui l'adulte.
    Guardian
    avatar
    Messages : 79
    Date d'inscription : 07/02/2015
    Age : 24
    Localisation : Une maison dans la forêt de Nacrym.

    Caractéristiques
    Mana:
    0/500  (0/500)
    Métier: Herboriste-EXPERT
    Niveau:
    5/720  (5/720)
    Le chevalier avait un regard étrange, enfin, je me trompe surement, après tant de temps sans réelle interaction social tout le monde pourrait me paraître étrange à vrai dire.
    Grand-maître chevalier avait dis la vieille dame ? Un grand-maître qui me semblait bien jeune, très belle homme et qui ne semblais pas plus à l'aise que moi. Sa main était crispée sur son épée à chaque mot de la vieille dame et un genre de tic lui passait sur le visage. Un homme de si haut grade qui semblait avoir du mal à garder son sang-froid avec une vieille dame ? La ville manquait d'homme de bataille, on dirait.

    Je levais un sourcil à l'annonce de la vieille dame et tapotais l'épaule de Maya, elle tourna sa tête aux deux grands yeux timide vers moi, sa main, toujours devant ses lèvres.
    Je lui fis signe de la main pour quelle dise pour moi aux deux personnes que nous acceptions l'offre du grand maître chevalier de nous accompagner à travers les rues tortueuse de la cité.
    Elle fit le signe pour dire d'accord et se tourna vers le chevalier pour lui dire alors de manière un peu plus hardie... Maya, tu vas encore dire quelque chose d'irréfléchis.

    "Papa dit qu'il est d'accord pour que vous nous guidiez et qu'il vous en remercie, sir chevalier."
    Elle allait se taire, mais elle me regarda avec un sourire espiègle.
    "Vous n'aurez pas à vous inquiéter pour nous sir, papa est un grand guerrier, il leur aurait donné une leçon aux vilains de la grande ville." Elle avait posé ses mains sur ses hanches avec une fierté des plus nouvelles en me regardant avec adoration.

    Je lui lança un regard sévère en lui faisant les signes de la main pour lui faire comprendre qu'un papa n'a pas besoin d'être porté au nu devant le moindre chevalier qu'il croise.
    Je passais ma main dans mes cheveux noirs d'onyx en adressant un petit sourire désolé au chevalier.
    J'ébouriffais ensuite les cheveux de Maya qui ria en se blottissant à ma hanche gauche contre mon épée à la garde de cuir et au pommeau d'acier à nu. Elle enroula ma manche gauche autour de ses épaules et attendit le chevalier en le regardant avec curiosité.

    Je posais ma main sur la tête de Maya en caressant ses courts cheveux chocolat avec douceur, je l'aime beaucoup, même si parfois elle manquait de subtilité en étant si franche et spontané.
    Neutre
    avatar
    Messages : 122
    Date d'inscription : 06/01/2015
    Localisation : Dans un lit ou dans un couloir.

    Caractéristiques
    Mana:
    40/500  (40/500)
    Métier: Grand Maître Chevalier
    Niveau:
    6/720  (6/720)
    Un muet. L'hypothèse du chevalier se confirma lorsqu'il vit l'homme faire un geste à la fillette. Bien sûr, il le comprit. Après tout, à force de s'engueuler avec Caleb dans la salle de réunion, cet étrange langage des signes n'avaient plus tellement de secret pour lui. Certes, cela pouvait changer en fonction des gens, mais globalement c'était les mêmes gestes. La petite affirma son hypothèse lorsqu'elle prit la parole. Un doux sourire se dessina sur son visage. Les enfants étaient si ador... Son sourire s'agrandit à la remarque de la petite. Il sentit la conscience femme bouillir au fond. Elle n'aimait pas qu'on considère avec si peu d'importance son grade. A ses yeux, un estropier ne faisait pas grand feu dans la ville, alors hors. Mais pour la conscience homme, il y avait plutôt une forme de respect.
    - Je n'en doute pas une seconde, lui répondit-il gentiment. Venez, ce n'est pas loin.

    Le chevalier tourna les talons et invita les deux personnes à le suivre. Maintenant qu'elle était réveillée, la conscience femme ne cessait pas de le rabouter. C'est sûr, il avait mieux à faire au château. Il avait bien mieux à faire ailleurs. Mais voilà, il n'en avait rien à faire de ces choses. Elles pouvaient bien attendre un peu, alors que ces deux gens, c'était juste l'affaire de quelques minutes. Il prenait soin de passer par des rues singulières et sécurisées afin qu'ils puissent se repérer facilement la prochaine fois. En passant par une grande rues, ils croisèrent deux chevaliers. Ces deux-là, le grand maître les connaissait pour les avoir à plusieurs reprise, reprit. Ils discutaient en ne regardant que furtivement la foule. Le corps leurs lança un regard noir. Travail mal fait... Ce soir, la conscience homme en connaissait deux qui allaient passer une très mauvaise nuit. Heureusement pour eux, l'un d'entre eux reconnu la tignasse noir de leur commandant et se mit brusquement au garde à vous. Son compagnon l'imita quelques secondes après. Mais c'était trop tard pour eux, le commandant les avait déjà vu et il les foudroya du regard jusqu'à ce que la foule les masque.
    - Vous êtes venu pour des affaires ou juste pour visiter ? Demanda-t-il tranquillement en tournant la tête vers eux. Uhm, fit-il en reportant son regard en face de lui. Nous voilà arrivés. C'est une taverne faisant aussi office d'auberge : "La clé de Cidre".
    Guardian
    avatar
    Messages : 79
    Date d'inscription : 07/02/2015
    Age : 24
    Localisation : Une maison dans la forêt de Nacrym.

    Caractéristiques
    Mana:
    0/500  (0/500)
    Métier: Herboriste-EXPERT
    Niveau:
    5/720  (5/720)
    Le chevalier nous guida avec aisance dans le dédale de rue de la grande ville, cela faisait longtemps que je n'étais pas venu dans cette grande cité, tout ce monde ! Les échoppes, les patrouillent de garde, tout respirait la prospérité.
    Je marchais derrière le chevalier aux cheveux noirs, ai aurait pu croire que nous étions de la même famille. Je repérai chaque statue, chaque échoppe pour me donner des points de repère facile à retenir.

    Maya, elle se tenait accrocher à ma manche, elle ne disait pas un mot alors qu'elle se régalait du spectacle de cette ville si animé, elle avait les yeux grands ouverts, son ruban rouge se balançait au rythme de ses pas.

    Le chevalier s'arrêta devant un grand bâtiment aux poutres de bois apparent, des fenêtres montraient la grande salle avec beaucoup de monde qui buvait et mangeait. Je regardais le panneau devant l'entrée au-dessus de la porte en bois de chêne. Une clé et une bouteille de cidre.

    Je me tournais vers Maya et lui tapotai l'épaule, elle me regarda et je lui fis signe de repondre au chevalier, nous somme juste en visite pour toi ma petite Maya.

    "Papa et moi, on est juste en visite, c'est pour moi, car je n'avais jamais vu la ville avant, il y a tant de belles boutiques, des grandes maisons, des milliers de gens avec des vêtements si différend... Même les chevaliers son impressionnant dans leurs grosses armures brillantes. Papa dit que je dois être reconnaissant au chevalier, car il protège les gens des méchants qui sont dehors... Et dans leurs cœurs... Je n'ai encore tout compris haha." Dit la petite fille en rougissant en regardant le séduisant grand maitre chevalier.

    Je tendis la main au grand-maître chevalier, pour le remercier de sa gentillesse de nous avoir guidées.

    "Papa vous dis merci de nous avoir montré le chemin, il vous aime bien." Traduis Maya en me regardant avec tendresse, toujours accroché à ma manche.
    Neutre
    avatar
    Messages : 122
    Date d'inscription : 06/01/2015
    Localisation : Dans un lit ou dans un couloir.

    Caractéristiques
    Mana:
    40/500  (40/500)
    Métier: Grand Maître Chevalier
    Niveau:
    6/720  (6/720)
    Le regard posé sur l'homme, la conscience homme le détaillait. Un bras en moins, auquel s'accrochait la fillette, et une voix inexistante. Quel drôle de personnage. Que pouvait-il donc venir faire ici. La petite fille lui répondit. De la simple visite. Des visiteurs comme les autres, pas tellement intéressant si on exceptait les handicapes de l'homme. Un léger sourire se dessine sur son visage. L'innocence des enfants... Pour la conscience femme qui était née sur Tate et qui avait grandi parmi les armes, cette innocence était pratiquement inexistante. Écrasée dès les premières années de sa vie par la guerre, la mort et les maladies. Mais pour la conscience homme, c'était une douce illusion. Quelques choses qu'il se devait de protéger parce qu'il n'en avait pas eut. Surgit du néant pour s'adapter à un changement, toute cette innocence n'était qu'une simple vision des enfants biens nées. Il met rapidement terme à ses divagations et salut les deux voyageurs.
    - C'est tout à fait normal, passez un bon séjour en ville et n'hésitez pas à vous adressez à un garde si vous êtes perdu. Sur ce, bonne journée.

    Il les salut, tourne les talons et reprend sa ronde désordonnée...

    [Fini : désolé de ce retard et de la médiocrité de ce post]
    Guardian
    Contenu sponsorisé

    Re: Cassandre...Enfin! [PV Alex Endra]

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 24 Nov - 17:32